H. IBACH (Ibach Television): ««Les Grands du Rire» est un trait-d’union entre le passé et le présent»

1923

Humbert IBACH, Président et Producteur chez IBACH Télévision

MEDIA +

Succès chaque samedi et dimanche pour «Les Grands du Rire» sur France 3. Comment l’expliquez-vous ?

Humbert IBACH

«Les Grand du Rire» ont entamé leur 13ème année. Le succès ne se dément pas. Nous fédérons 1,3 million de téléspectateurs chaque samedi en moyenne sur France 3 pour 11% de part d’audience. La déclinaison dominicale qui a débuté cette année réunit 1,2 million de fidèles. Avec ce programme, on démontre que la télévision peut élever le débat et divertir tout en restant populaire. Mon émission, c’est une main tendue à tous les talents d’aujourd’hui et d’hier. J’ai la mémoire du passé et le regard sur l’avenir.

MEDIA +

«Les Grands du Rire», une émission qui fait nécessairement appel à la nostalgie ?

Humbert IBACH

L’humour français est riche de talents. Moi, je ne suis qu’un trait-d’union entre le passé et le présent. Je n’ai aucune prétention en la matière. J’essaie juste d’être un bon cuisinier qui prépare de bons produits pour la meilleure cuisine possible. Cette cuisine, je la traduis en chansons, en sketchs tout en donnant la chance aux nouveaux talents. On reçoit tous les grands auteurs de livres ainsi que les derniers spectacles à Paris. Ce n’est pas une émission qui lance, c’est un programme qui met en lumière les talents. Pour fournir 95’ d’émission chaque samedi, il faut que ce soit dense, rapide et percutant car en télévision, il y a un danger, c’est la télécommande. Les téléspectateurs sont au rendez-vous parce qu’ils savent qu’en très peu de temps, ils découvriront beaucoup de choses. Du dernier titre de Julien Clerc à The Platters, c’est éclectique. Et qui les passe en télévision aujourd’hui ?

MEDIA +

Vous proposez beaucoup d’archives… C’est onéreux ?

Humbert IBACH

Oui, ça coûte cher. Nous sommes le n°1 de la location d’images à l’INA depuis 8 ans. Quand des producteurs diffusent 15 à 20’’ d’archives, nous prenons bien soin d’en proposer entre 1’30’’ et 3’. J’ai écrit près de 600 chansons et je sais que l’on ne peut pas couper n’importe où, n’importe comment. J’ai le respect des auteurs-compositeurs. Concernant les sketchs, quand Raymond Devos était sur son lit d’hôpital à la fin de sa vie, il regardait l’émission et me disait «tu n’as pas dénaturé les sketchs, tu les as coupés au bon endroit». C’est un des grands souvenirs que j’ai de ce maître des mots. Quant aux archives, on ne triche pas avec le public. Chaque jour, on se bat pour faire la meilleure émission possible. Nous mettons l’argent à l’antenne.

MEDIA +

Lorsque France 3 vous a proposé la déclinaison dominicale des «Grands du Rire», avez-vous hésité ?

Humbert IBACH

Oui, j’ai refusé la proposition pendant 4 mois. Accepter, c’est facile. Faire, c’est plus difficile. La confiance, on peut vous la donner mais il faut que cela se traduise par des résultats. J’avais peur de faire deux fois la même émission. En même temps, si la chaîne a fait appel à moi, c’est aussi parce que je suis l’un des derniers dinosaures qui ont connu les années 60, l’avènement de Richard Anthony, Claude François ou encore Hugues Aufray. Ils savent que je ne triche pas. Le public du dimanche après-midi n’est pas le même que celui du samedi.

MEDIA +

Un mot sur votre société de production, IBACH Télévision ?

Humbert IBACH

Je l’ai créée il y a 22 ans. Ma première émission a été «Salut les copains» sur TF1. J’ai repris le concept qui était sur Europe 1 sous l’égide de Daniel Filipacchi. Ce dernier m’avait donné son autorisation pour en faire une émission de TV. Le succès a été au rendez-vous : 9 Prime produits sur la Une pour 40% de part d’audience. C’était l’occasion pour Sheila et Dave de faire leurs premiers pas en qualité de présentateurs. Ensuite, Alain Vautier sur France 3 nous a donné une chance pour faire «Les Grands du Rire». Je suis un passionné de TV.

MEDIA +

Produisez-vous d’autres documentaires ?

Humbert IBACH

Pour le moment, non. On ne peut pas tout faire. Deux émissions de flux par semaine, c’est déjà très bien.

LES DIRIGEANTS

H. IBACH

Président et Producteur

COORDONNEES

75 rue de Lourmel

75015 Paris

DATE DE CREATION

1996

PRODUCTIONS

«Les Grands du Rire» (France 3) ; «Michèle Morgan, une vie» (France 3);…