«Indian Palace – Suite Royale»: en salle mercredi

1511

La comédie dramatique «Indian Palace – Suite Royale», qui sort mercredi en France, ramène Judi Dench et ses comparses retraités en Inde pour une nouvelle exploration des liens intergénérationnels et des opportunités de la vie à tout âge, dans une ambiance très Bollywood. Le film du réalisateur britannique John Madden s’inscrit pleinement dans la lignée d’«Indian Palace» (2012), qui avait reçu un succès inattendu ainsi que l’attestent des recettes mondiales, de plus de 136 millions de dollars. Les spectateurs ayant apprécié les aventures d’un groupe de seniors britanniques se délocalisant en Inde, pour y couler leurs vieux jours dans un hôtel, retrouveront avec délice le casting au grand complet, avec notamment deux grandes dames du cinéma britannique, Maggie Smith et Judi Dench. Mais aussi un ajout de charme, l’acteur américain Richard Gere, dans le rôle d’un écrivain. «Il est difficile ne de pas savourer deux heures en compagnie de ce casting», admet le magazine Time Out, qui, comme le reste de la presse britannique, se laisse prendre au jeu malgré un scénario globalement jugé gentillet et non exempt de clichés. L’hôtel Marigold, qui s’était révélé moins rutilant que sur le prospectus dans le 1er film, est maintenant pleinement opérationnel. L’équipe improbable formée par les co-gérants, la grincheuse Muriel Donnelly (Maggie Smith) et le survolté Sonny Kapoor (Dev Patel) compte renouer avec le succès en ouvrant un 2ème établissement. Tandis que le 1er film était délibérément adressé à un public âgé, celui-ci vise une cible plus large, étant principalement axé sur la relation entre l’octogénaire Muriel et le jeune Sonny, explique le producteur Graham Broadbent. «Le second film creuse plus profondément le thème de l’héritage: il s’interroge sur la transmission de notre expérience, de notre savoir, non seulement entre les cultures mais aussi entre les générations», détaille le réalisateur.