Information financière: le suisse Telekurs rachète le français Fininfo

    234

    Le groupe suisse Telekurs a annoncé mardi le rachat des activités d’information financière de son concurrent français Fininfo, pour un montant non précisé. Ce rapprochement permet à Telekurs de devenir «un fournisseur majeur d’informations financières en Europe», s’est félicité le directeur général de la société suisse, Marc Carletti, en insistant sur la complémentarité géographique des deux groupes. Fininfo, qui réalise 17% de son chiffre d’affaires à l’étranger, s’est développé ces dernières années en Scandinavie, en Espagne et au Maroc, alors que Telekurs est présent dans 16 pays, ont rappelé les deux groupes dans un communiqué commun.Telekurs, dont le capital est détenu par les principales banques suisses, a réalisé l’an dernier un chiffre d’affaires de 700 millions de francs suisses (424 millions d’euros). Fininfo a de son côté dégagé un chiffre d’affaires de 138 millions d’euros, mais avec un bénéfice net en baisse de 67% à 4,5 millions. Outre ses activités d’information financière, Fininfo est présent dans le secteur de la connaissance inter-entreprises via sa filiale Altares qui sera conservée par la famille Jeulin, propriétaire de 53% du capital de Fininfo. Parallèlement au rachat par Telekurs, la Financière Jeulin a déposé mardi un projet d’OPA sur la totalité du capital de Fininfo au prix de 16,6 euros par action, soit une prime de 25% par rapport au cours de bourse des six derniers mois. Telekurs emploie 1 700 salariés et Fininfo 965 salariés. Ce rapprochement intervient dans un contexte de concentration de l’information financière à l’échelle mondiale, avec le rachat annoncé en mai dernier du britannique Reuters par son concurrent canadien Thomson pour près de 13 milliards d’euros, afin de créer le numéro un mondial du secteur. Le magnat de la presse Rupert Murdoch a offert de son côté le 1er mai de racheter le groupe américain Dow Jones pour 5 milliards de dollars.