Internet: Renaissance Numérique opposé à la taxe sur les recettes publicitaires

    128

    Renaissance Numérique ayant pris connaissance de l’amendement voté le 6 décembre dernier par l’Assemblée nationale instituant une taxe sur les recettes publicitaires de tout site Internet comportant de la vidéo, dénonce l’impact potentiel de cet amendement puisque tout site Internet comportant de la vidéo et s’appuyant sur des revenus publicitaires pourrait être concerné par cette taxe. Cette dernière viendrait freiner le développement dans l’ensemble des sites Internet en France, quelle que soit leur taille, qu’ils soient réalisés par une personne sur son temps de loisir ou par des entreprises mettant en ligne des contenus vidéos selon Renaissance Numérique qui précise dans un communiqué que l’expression vidéo sur Internet est désormais monnaie courante et la publicité est le modèle économique aujourd’hui le plus répandu. «Taxer la publicité sur Internet, c’est supprimer des revenus pour les sites qui proposent gratuitement aux internautes leurs contenus». Renaissance Numérique demande ainsi la suppression de cet amendement.