J.E VALLI (Les Indés Radios) : Notre application totalise à elle seule plus de 2,6 millions de téléchargements et accueille plus 300 webradios s’ajoutant aux 131 radios du Groupement »

121
©Vincent Isore/IP3 press; Paris, France le DATE 2012 - Legende generale - personnalite

Mercredi 23 octobre, Les Indés Radios ont présenté leurs nouveautés concernant le numérique avec plus de points de contacts avec les auditeurs, des contenus adaptés et novateurs et un objectif de commercialisation important. L’occasion pour média+ de rencontrer Jean-Éric VALLI, Président des Indés Radios.

MEDIA +

Quel est le plan de transformation digitale des Indés Radios ?

JEAN-ÉRIC VALLI

La transformation digitale du média radio touche 3 domaines : la diffusion, les contenus et leur adaptation aux usages, et la commercialisation publicitaire. Notre objectif est de poursuivre le développement de notre audience en digital en nous appuyant sur nos contenus. Notre capacité à être présents sur tous les carrefours d’audience et le développement de notre audience en ligne nous rendent incontournables sur le marché publicitaire digital.

MEDIA +

Vous renforcez votre présence sur les enceintes digitales. Qu’en est-il ?

JEAN-ÉRIC VALLI

Sur les enceintes connectées, nous avons commencé en étant présents via les services de Sonos et Google avec un skill Les Indés Radios. Nous allons effectuer de nouveaux lancements: le lancement des skills de chaque radio du groupe sur Google Home et Amazon Echo, et une nouvelle version de la Skill Les indés Radios sur Google Home.  Pour information, la météo reste le premier usage sur les enceintes connectées. Avec 3,2 millions d’utilisateurs d’enceintes à commande vocale, un chiffre qui a doublé en un an, c’est un marché essentiel sur lesquels les radios indépendantes doivent être fortement présentes. Nous sommes en deuxième position. Mais ce n’est pas tout, nous poursuivons notre développement avec l’arrivée d’ici décembre de l’application Les Indés Radios sur les télévisions connectées LG.

MEDIA +

Qu’en est-il de votre application mobile ?

JEAN-ÉRIC VALLI

Alors que le mobile est de loin la première source d’écoute sur les supports multimédias, l’application Les Indés Radios poursuit son développement. Aujourd’hui, elle totalise à elle seule plus de 2,6 millions de téléchargements et accueille plus 300 webradios s’ajoutant aux 131 radios du Groupement. Cela permet de proposer un vrai contenu thématique fort. Pionnière des nouveaux usages à son lancement en 2012 et de la radio personnalisée lancée en 2016 (aujourd’hui près d’un quart des utilisateurs exploite cette fonction de personnalisation), l’application est allée plus loin avec la création récemment d’une nouvelle fonctionnalité qui permet de réécouter un titre qui vient d’être joué, d’écouter la playlist de tous les morceaux qu’on a précédemment réécoutés et d’écouter la playlist des titres les plus diffusés de chaque radio. Enfin, une nouvelle version de l’application sera également lancée d’ici la fin de l’année apportant plus d’ergonomie et de visibilité pour les radios.

MEDIA +

Comment comptez-vous monétiser ces efforts ?

JEAN-ÉRIC VALLI

Les Indés Radios sont le 2ème groupe radio le plus écouté sur mobile et enregistre plus de 20 millions d’écoutes actives par mois. Nous avons lancé il y a quelques jours avec TF1 Pub et Soundcast, une offre 100% préroll audio, avec une présence exclusive pour l’annonceur d’une durée maximum de 30’’. Dans un marché en croissance, les Indés Radios estiment leur capacité à 19 millions d’impressions disponibles. L’objectif est d’atteindre d’ici 3 ans, la barre des 5% du c.a. provenant du digital.

MEDIA +

Ces changements nécessitent un certain effort financier. Le ressentez-vous ?

JEAN-ÉRIC VALLI

L’architecture collective du site web avec notre «mur du son» a coûté 300.000 euros. Selon le support, une appli vaut entre 15.000 et 20.000 euros. Pour rappel, nous sommes présents sur une vingtaine de supports. Cela devient vite une grosse somme. De plus, il ne faut pas perdre de vue que l’analogie reste très importante et qu’il ne faut pas mettre tout notre budget dans le digital.

MEDIA +

Comment se porte Les Indés Radios?

JEAN-ÉRIC VALLI

Les 131 radios des Indés Radios se portent très bien. Seulement 2 radios sont sur la fin d’un plan de redressement ou de sauvegarde. Huit Français sur 10 écoutent tous les jours la radio et 7 jeunes sur 10 (13-24 ans) écoutent ce média tous les jours. Le public jeune n’éprouve donc pas un désamour pour la radio. Cependant, sur l’ensemble de nos 3,8 millions d’auditeurs quotidiens, seulement 800.000 écoutent la radio via le digital. L’analogie est encore très présente. Cette réalité doit orienter notre stratégie et notre réflexion.