L. DELÉCHAPT (Médiamétrie) : « Avec cette évolution, nous allons pouvoir mesurer un nouveau profil, plus jeune, plus urbain et vivant principalement seul »

225

Depuis le 1er janvier 2024, Médiamétrie fait évoluer sa mesure de référence de l’audience TV. L’occasion pour media+ d’évoquer les nouveautés prises en compte dans le calcul de l’audience avec Laurence DELÉCHAPT, Directrice TV & Cross de Médiamétrie.

 

media+

Médiamétrie va faire évoluer sa mesure d’audience. Quelles sont les raisons?

Laurence DELÉCHAPT

Depuis plusieurs années, les modes de consommation de la télévision se digitalisent. Les écrans internet ont investi les foyers et le téléviseur n’est plus le seul équipement utilisé au quotidien pour regarder des programmes TV, en live, en diffèré ou en replay/preview. Le Médiamat reposait sur les foyers équipés d’au moins un téléviseur et mesurait l’audience réalisée sur les écrans TV à domicile ainsi que sur l’ensemble des écrans (TV, ordinateur, mobile, tablette) en dehors du domicile.

media+

Comment évolue votre mesure d’audience ?

Laurence DELÉCHAPT

Les programmes TV se regardent aussi sur les écrans internet à domicile. Les foyers non-équipés d’un téléviseur entrent dès lors dans le scope de la mesure d’audience de la télévision. Ainsi, depuis le 1er janvier 2024, la mesure est étendue aux écrans internet à domicile et le périmètre du Médiamat est élargi aux foyers non équipés d’un téléviseur.

media+

Votre panel va-t-il évoluer ?

Laurence DELÉCHAPT

La mesure d’audience TV repose sur 2 panels. Le premier, le Panel Médiamat, est composé d’environ 5.000 foyers historiquement équipés de téléviseurs à domicile reliés chacun à un audimètre et environ 500 nouveaux foyers panélistes sans téléviseur, soit environ 12.000 individus. Le deuxième, le Panel Audimétrie Individuelle Portée, est composé d’environ 5.000 individus, source de la mesure des audiences TV hors domicile (tous écrans confondus) et des audiences TV sur les écrans internet à domicile. Avec cette évolution, nous allons pouvoir mesurer un nouveau profil, plus jeune, plus urbain et vivant principalement seul.

media+

Avec cette évolution, devons-nous nous attendre à des audiences en hausse dès 2024 ?

Laurence DELÉCHAPT

Ces deux évolutions majeures et concomitantes sont l’aboutissement d’un important programme de transformation de la mesure d’audience de la télévision. Après l’intégration de l’audience hors domicile tous écrans, en mars 2020, le Médiamat couvrira un périmètre de mesure France entière, soit 62,4 millions d’individus âgés de 4 ans et plus. Plus de foyers et d’écrans mesurés, c’est mécaniquement plus de téléspectateurs et de contacts avec le media TV. Médiamétrie garantit ainsi au marché́ et à ses clients – chaînes de télévision, régies publicitaires, agences, annonceurs – une mesure toujours plus complète pour piloter au plus près leurs contenus éditoriaux et leurs stratégies publicitaires.

media+

Comment préparez-vous la mesure d’audience de certaines plateformes comme Netflix ou Disney+ ?

Laurence DELÉCHAPT

Cette évolution de l’audience TV est une pièce du puzzle pour aller vers une nouvelle mesure que nous ambitionnons : la mesure Total Vidéo. En raison de notre partenariat avec Nielsen, nous nous sommes dotés de technologies nous permettant de mesurer ces acteurs de manière autonome. Ainsi, dès la fin 2024, nous pourrons commencer à mesurer le temps passé sur les plateformes de SVOD, mais aussi tous les acteurs du streaming. L’ambition est bien de mesurer l’ensemble de l’écosystème de la vidéo.