La 2ème édition du festival international du court-métrage de Lyon se tient de mardi à dimanche

326

La deuxième édition, mais la première en présentiel, du festival international du court-métrage de Lyon, dont la sélection officielle a retenu 20 films en compétition internationale et 5 pour la compétition régionale, se tient de mardi à dimanche. Créé en 2019 par l’acteur et réalisateur Arnaud Mizzon, Filmoramax avait tenu sa première édition en 2020 sans public en raison de la crise sanitaire, qui avait contraint notamment les cinémas à fermer. Les films en compétition internationale cette année durent entre 1 minute et 25 minutes maximum, et viennent de onze pays différents – trois américains, six français, un du Pakistan, un uruguayen, un espagnol, deux canadiens, un palestinien… -. Cinq films, portés par des réalisateurs locaux, sont en lice pour la compétition régionale. Huit films seront aussi projetés hors compétition dont, en avant-première, «Le Tournesol» avec Joey Starr et Dani, réalisé par Anaïs Aidoud et Arnaud Mizzon. Le dernier court-métrage du réalisateur espagnol Pedro Almodovar, «La Voix humaine», lancera quant à lui le festival lors de la cérémonie d’ouverture. Plusieurs temps forts ponctueront ces cinq jours de festival, avec des masterclass, des soirées musicales mais aussi une place particulière accordée aux femmes autour du «café des réalisatrices». À l’issue de cette compétition, le jury présidé par le producteur Pierre-Ange Le Pogam décernera neuf prix, ainsi qu’un prix régional attribué à un réalisateur de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Enfin, un nouveau prix récompensant le meilleur premier film a été créé. Le grand vainqueur de l’édition sera acheté et diffusé par la chaîne OCS, partenaire du festival. Ce festival est parrainé par le directeur de l’Institut Lumière de Lyon et du festival de Cannes, Thierry Frémaux.