La plate-forme d’applications pour mobile WAC présente son offre commerciale

141

La plate-forme ouverte d'applications pour téléphone mobile, baptisée WAC, lancée il y a un an par plusieurs opérateurs, notamment pour concurrencer Apple, a fait un pas de plus en présentant lundi à Barcelone son offre commerciale.

"Avec le lancement commercial des boutiques des opérateurs, des terminaux et des applications, l'ensemble basé sur le WAC, on peut dire que le WAC est officiellement prêt à ouvrir", a déclaré le directeur général, Peters Suh, lors du Congrès mondial de la téléphonie mobile qui s'est ouvert lundi.

Les applications seront accessibles à travers les boutiques ("stores") des opérateurs, comme Vodafone, Orange ou Telefonica, et une nouvelle version (3.0) de la plate-forme devrait voir le jour en septembre 2011.

Le WAC (Wholesale Applications Community) a été lancée en 2010 pour "accroître le marché global des applications pour mobile" alors que les boutiques d'applications (jeux, vidéos, services…) lancées par Apple et Nokia sont réservées à leurs clients.

"Il y avait un risque réel de restriction du choix et de la liberté du consommateur", a déclaré le Français Michel Combes, président de WAC et directeur général de Vodafone Europe.

"Nous pensions qu'il était important de lancer et de créer une plate-forme qui permette vraiment l'interaction", a-t-il ajouté, se félicitant du passage à "une nouvelle ère".