La réforme du statut de l’AFP devrait être discutée à l’automne

105

La proposition de loi réformant le statut de l’Agence France-Presse devrait être discutée à l’automne après la rentrée parlementaire, a assuré jeudi le sénateur Jacques Legendre (UMP) qui a déposé le texte le mois dernier. «Le texte est là, il poursuit son chemin, le rapporteur continue son travail et le texte devrait venir à l’automne», a-t'il déclaré lors d’une rencontre avec des journalistes. Il avait été un temps envisagé que la proposition de loi soit examinée au Sénat avant la fin de la session ordinaire en juin. Cette éventualité avait poussé mercredi les syndicats CGT, FO, CFTC, CFE-CGC, SAJ-UNSA et SUD à organiser une grève. Mais l’annonce mercredi soir que la proposition n’était pas inscrite à l’ordre du jour en juin a entraîné la fin de la grève, après six heures de conflit. «Maintenant, le rôle du rapporteur est d’entendre toutes les parties et en particulier les syndicats de l’AFP, le texte sera amendé avant d’être adopté par la commission et le débat aura lieu dans l’hémicycle, il n’y a aucune volonté de bloquer le débat», a ajouté le sénateur. Cette proposition amende la loi de 1957 qui a institué le statut actuel de l’AFP. Elle prévoit notamment une modification de la composition du conseil d’administration de l’Agence et la mise en conformité de sa mission d’intérêt général avec les règles européennes en vigueur.