Lagardère Active veut supprimer 93 postes dans ses magazines

    177

    La direction de Lagardère Active, pôle médias du groupe Lagardère, devrait annoncer cette semaine un plan de départs volontaires qui impliquerait la suppression de 93 postes dans la division presse écrite (Paris-Match, Elle…), affirme mardi la lettre spécialisée Presse News. Le plan de sauvegarde de l’emploi (plan social) devrait être présenté au comité d’entreprise jeudi, selon cette publication. La direction de Lagardère Active, n’a pas voulu faire de commentaire, indiquant simplement que les instances représentatives du personnel allaient se réunir «dans la semaine». Dans la division presse de Lagardère Active (Paris-Match, Elle, Première, Télé 7 Jours…), quelque 93 postes seraient supprimés sur un total de 1 250, selon Presse News, ce qui correspond à la fourchette de réduction de 7 à 10% des effectifs mondiaux annoncée en janvier par le groupe. Aucun nouvel arrêt de titre ne serait envisagé, ajoute la publication. Lagardère avait annoncé en janvier un plan sur trois ans qui prévoit 70 millions d’euros d’économies, la fermeture de magazines (dont Top Famille) et la réduction de 7 à 10% de ses effectifs mondiaux. Ces suppressions devraient se faire en France sans licenciement «sec», via un plan de départs «volontaires», avait précisé le groupe. La direction Europe 1 (groupe Lagardère) a de son côté commencé les consultations du personnel en vue de la mise en place d’une restructuration via des départs volontaires. Vendredi, une centaine de salariés avaient voté en assemblée le principe d’une grève pour le 5 juin, fait rarissime dans la station, pour demander notamment le maintien des effectifs dans la radio, qui emploie environ 400 salariés. La première consultation du comité d’entreprise sur le plan de restructuration est prévue vendredi.