Lagardère: c.a. 2012 en baisse

370

Le groupe de médias français Lagardère a publié jeudi un c.a. pour l’exercice 2012 en baisse de 3,7%, mais conforme au consensus des analystes, alors que l’activité s’est bien tenue au 4ème trimestre, notamment dans la branche «services».
Le c.a. consolidé s’est établi l’an dernier à 7,3 milliards d’euros, ce qui représente un repli de 3,7% en données brutes, mais une stabilité (+0,1%) en données comparables, selon un communiqué du groupe. Le consensus des analystes établi par l’agence Bloomberg tablait sur un c.a. annuel de 7,3 milliards d’euros. Sur les 3 derniers mois de l’exercice, l’activité est restée soutenue et a affiché une progression de 3,5% à 2,0 milliards d’euros. La bonne tenue des ventes, notamment en fin d’année, permet à Lagardère de confirmer son objectif de stabilité du résultat opérationnel de ses activités dans les médias pour les 12 mois écoulés, comme il l’avait fait en mars dernier. Globalement, le groupe attribue cette bonne résistance de l’activité à «la poursuite de la dynamique de croissance» des activités «Travel Retail» (distribution dans les aéroports et les gares) de sa branche Services, mais aussi à la «légère progression» de Lagardère Active qui affiche de «bonnes performances» dans ses activités de radio et de production audiovisuelle. La stratégie de développement des métiers en croissance, en particulier le numérique et le «travel retail», «a porté ses fruits et compensé un contexte économique toujours difficile», souligne Lagardère.Le groupe précise par ailleurs que l’écart entre les données comparables et brutes est dû à un effet de périmètre négatif (pour 392 millions d’euros), lié notamment à la cession en 2011 de ses magazines internationaux et de ses activités radio en Russie.