Lagardère: le directeur financier Dominique D’Hinnin remplacé par Bruno Balaire

460

Le groupe Lagardère a annoncé mercredi le départ de Dominique D’Hinnin, son directeur financier depuis 18 ans, qui avait participé à son désengagement du secteur de l’aéronautique, et indiqué qu’il était remplacé par Bruno Balaire, un bon connaisseur des médias issu de la société d’audit et de conseil Mazars. Dominique D’Hinnin n’a «pas été renouvelé à la fonction de cogérant» et envisage «une autre orientation en dehors du groupe», précise Lagardère dans un communiqué, alors que la presse avait fait état de divergences d’opinion entre le grand argentier du groupe et d’autres responsables. Arnaud Lagardère, PDG du groupe, ainsi que Pierre Leroy, vice-PDG, et Thierry Funck-Brentano, DG délégué, sont renouvelés à leurs fonctions de cogérants du groupe, recentré sur les médias et la distribution. Dominique D’Hinnin met ainsi fin à une collaboration de 26 ans avec le groupe Lagardère, entamée sous l’ère du fondateur Jean-Luc Lagardère. Normalien et ancien élève de l’ENA, il avait rejoint le groupe en 1990 comme chargé de mission auprès de Philippe Camus, qui a ensuite coprésidé EADS. Après avoir occupé différentes fonctions, notamment aux États-Unis au sein du groupe, il a été nommé directeur financier de Lagardère en 1998. Dominique D’Hinnin était vu comme un facteur de stabilité depuis qu’Arnaud Lagardère, fils de Jean-Luc décédé en 2003, a pris la tête du groupe. Surnommé «Dominique dit non» pour ses réticences à financer certains investissements des filiales, il a présidé à une impressionnante série de cessions, dont une part de 7,4% dans EADS (devenu Airbus Group), pour recentrer le groupe Lagardère sur ses activités d’édition, de médias et de distribution dans les lieux de transport.Il est remplacé par Bruno Balaire, 48 ans, associé de la société d’audit et de conseil Mazars, spécialiste du secteur des médias. Il a été commissaire aux comptes de Lagardère de 2008 à 2013.