Le CNC choisit l’organisme en charge de la conception de la formation aux enjeux climatiques et à la production responsable des œuvres

350

Le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) poursuit la mise en œuvre de son plan Action! avec le lancement d’une nouvelle mesure annoncée en juillet 2021 lors du 74ème Festival de Cannes : la sensibilisation et la formation aux enjeux climatiques et à la production responsable des œuvres des étudiants au sein des écoles et formations en cinéma, audiovisuel et autres arts animés. «Notre plan vise à faire du secteur un pilier de la transition écologique de notre pays, et cela passe en particulier par la formation des nouvelles générations de professionnels, déjà très sensibles aux enjeux environnementaux. Le cinéma, l’audiovisuel, et le jeu vidéo, qui seront sans doute encore plus présents dans nos vies à l’avenir, prennent conscience de leurs responsabilités et nous les aidons au CNC à agir concrètement pour limiter leur impact environnemental», déclare Dominique Boutonnat, président du CNC. Cette formation conçue, organisée et financée par le CNC en partenariat avec BNP Paribas et Audiens, se déroule au cours de la première année d’étude supérieure, et constitue une avancée cruciale dans l’appropriation de nouvelles pratiques éco-responsables dans nos secteurs par les étudiants. Pour accompagner la mise en œuvre de ce projet, le CNC missionne trois structures qui se sont associées pour créer un module de formation : La Base, Secoya et le Bureau des acclimatations. Nommé Action…Formation ! le module propose une sensibilisation aux enjeux environnementaux globaux, mais aussi à ceux plus spécifiques de la filière audiovisuelle et aux écogestes pratiques applicables aux métiers de la production, sous forme d’un atelier collectif, participatif et collaboratif. Cette formation d’une demi-journée, sera déployée dès la rentrée scolaire de septembre 2022 avec pour objectif d’intervenir dans une cinquantaine d’écoles par an pendant 4 ans. Ce projet permettra d’accélérer significativement la prise de conscience et la compréhension des enjeux environnementaux des futurs professionnels du secteur et leur appropriation d’actions concrètes qu’ils pourront décliner dans leurs métiers. De nombreuses écoles ont déjà répondu à l’appel du CNC telles que la Fémis, la Cinéfabrique, l’ENS Ecole Louis Lumière, l’ESRA, l’Ecole de la poudrière ou Les Gobelins. «Fort de son engagement auprès du cinéma depuis plus de 100 ans et en accord avec la politique RSE développée au sein du groupe, BNP Paribas a à cœur d’accompagner, aux côtés du CNC, les futurs talents de cette industrie vers la transition écologique», se félicite Bertrand Cizeau, Directeur de la Communication du Groupe BNP Paribas. «En participant au financement de formations initiales, nous poursuivons notre accompagnement de la transition écologique et énergétique des industries créatives. Plus qu’un engagement, c’est notre responsabilité», ajoute Frédéric Olivennes, directeur général d’Audiens.