Le correspondant de RFI au Niger arrêté pour atteinte à la sûreté de l’Etat

    159

    Le correspondant de RFI au Niger Moussa Kaka a été arrêté pour «atteinte à la sûreté de l’Etat et connivence avec l’ennemi», a-t-on appris samedi auprès des autorités nigériennes. Le journaliste, directeur de la station de radio privée Saraouniya, est détenu depuis jeudi dans les locaux de la gendarmerie à Niamey. Il est accusé d’avoir transmis des informations relevant du secret militaire au Mouvement des nigériens pour la justice (MJN) lors d’entretiens avec les membres du groupe rebelle touareg, selon le procureur général près la cour d’appel nigérienne Adama Harouna. Outre Radio France Internationale (RFI), Moussa Kaka est également correspondant pour l’association de défense de la liberté de la presse Reporters sans Frontières (RSF) qui a demandé sa libération immédiate. «L’arrestation de notre correspondant marque un durcissement des autorités nigériennes, mises sous pression par la question de la rébellion touareg», selon RSF.