Le groupe de magazines Time se préparerait à supprimer 540 postes

    189

    Le groupe de magazines américain Time, qui avait déjà annoncé il y a un an une sévère restructuration, s’apprêterait à supprimer 540 emplois, affirmait vendredi le quotidien «New York Post» cinq jours avant la publication des résultats trimestriels de la maison mère Time Warner. Le «New York Times» tablait également vendredi sur des suppressions d’emplois chez Time, mais sans les chiffrer, se bornant à indiquer que le groupe voulait économiser 100 millions de dollars. A en croire le «New York Post», propriétaire du groupe rival News Corporation, ces suppressions d’emploi représenteraient 6% des effectifs, et s’ajouteraient à 600 déjà réalisées l’an dernier. Les publications d’actualité et de finance regroupant notamment les hebdomadaires «Time», «Sports Illustrated» et le magazine «Fortune», qui a récemment réduit la fréquence de sa publication, seraient parmi les plus touchées. En l’absence d’un nombre suffisant de départs volontaires au bout de deux semaines, le groupe serait prêt à des licenciements secs, d’après le quotidien populaire.Les analystes s’attendent généralement à ce que le groupe Time Warner annonce mercredi un effondrement de plus de 39% de son chiffre d’affaires au troisième trimestre par rapport à l’an dernier. Au deuxième trimestre, le chiffre d’affaires de la filiale presse avait chuté de 22% à 915 millions de dollars, sous le poids d’un effondrement de 26% de la publicité et d’un recul de 18% des abonnements.