Le SNJ-CGT estime que France Télévisions viole les droits d’auteurs des journalistes en autorisant France 24

    205

    Le syndicat de journalistes SNJ-CGT estime que France Télévisions «viole les droits d’auteurs des journalistes» en autorisant la nouvelle chaîne d’information internationale France 24, lancée mercredi, à diffuser des sujets réalisés par les journalistes du groupe public, dans un communiqué jeudi. La critique du SNJ-CGT se fonde sur un article du Code de la propriété intellectuelle et sur un avenant à la convention collective nationale des journalistes selon lequel l’employeur a le droit de céder à un tiers le droit d’exploitation des reportages, mais doit mettre obligatoirement au courant l’intéressé des transactions. Le SNJ-CGT appelle tous les journalistes de France Télévisions à s’adresser par lettre recommandée à la direction pour demander l’information immédiate des journalistes concernés par la diffusion de sujets et exige la réunion immédiate des commissions paritaires de chaque société (France 2, France 3, RFO notamment) pour évoquer ces litiges.