Les équipements audiovisuels basculent vers la haute définition

    119

    La dynamique de la haute définition (HD) est «enclenchée» en France, avec un marché estimé à 4 milliards d’euros en 2007, mais le taux d’équipement reste faible et le décollage est freiné par la guerre des normes, selon une étude de l’institut GfK publiée jeudi. De janvier à octobre, les produits HD (téléviseurs, lecteurs, caméscopes, ordinateurs, consoles et DVD) ont représenté un chiffre d’affaires de 3,1 milliards d’euros, en progression de 72% par rapport à 2006. «La télévision représente toujours le pôle principal des dépenses» (90%), selon ce bilan qui prévoit un marché HD de 4 milliards d’euros en 2007. Sept télévisions vendues sur dix seront haute définition pour les fêtes de fin d’année, une proportion qui devrait s’accentuer en 2008. «Compte tenu du succès des ventes d’écrans plats, les industriels et distributeurs proposeront d’emblée des télévisions» HD au second trimestre, estime GfK, qui table sur 5 millions d’unités vendues par an à partir de l’an prochain. Toutefois, le taux d’équipement demeure faible, légèrement inférieur à 20%, et il faudra attendre fin 2010 pour qu’un foyer sur deux soit doté d’un téléviseur HD. «La cible des foyers pour l’acquisition potentielle de DVD HD est plus étroite qu’en 1997», lors du lancement du DVD qui ciblait potentiellement 95% des foyers, alors que le DVD HD ne concernera qu’un foyer sur cinq début 2008. Autre problème, la plupart des appareils mis sur le marché ne peuvent recevoir de programmes en haute définition, faute de décodeur (MPEG4) intégré. Celui-ci sera obligatoire fin 2008, rappelle GfK. En attendant, les opérateurs et fournisseurs d’accès internet proposent à leurs abonnés une box HD. La diffusion des programmes s’en trouve donc restreinte pour le grand public car payante, souligne l’étude. En outre, l’évolution technologique «reste moins perceptible du grand public que ne l’était celle du DVD traditionnel vis-à-vis de la VHS» et la bataille des formats (Blu-ray contre HD-DVD) complique la donne pour le choix d’un lecteur (25 à 30.000 exemplaires vendus en 2007). Le Blu-ray, développé par Sony, s’appuie principalement sur la vente des consoles PlayStation 3 et représente la majorité du parc installé de lecteurs HD, avec 91% des volumes écoulés. Le HD-DVD, conçu par Toshiba, domine quant à lui l’offre lecteur DVD classique, avec 69% des ventes.