Les investissements publicitaires se sont redressés en 2010

337

Après une année 2009 catastrophique, 2010 se termine sur une note encourageante pour les investissements publicitaires en France, tous les médias affichant une progression «encourageante» de leurs recettes, selon les chiffres publiés mardi par l’institut Kantar Media. «Les grandes tendances observées en 2010 trouvent un épilogue positif», écrit l’institut d’études dans un communiqué. Même s’il est «indéniable» que la comparaison avec 2009, année noire durant laquelle les dépenses publicitaires se sont effondrées, fait ressortir des croissances fortes, «les investissements publicitaires bruts se redressent (…) également grâce à un second semestre encourageant», estime Kantar. La télévision continue de se tailler la part du lion dans les dépenses publicitaires, avec des recettes brutes de 7,3 milliards d’euros en 2010, en hausse de 15,7% en un an. De tous les médias, les chaînes de la TNT enregistrent la plus forte hausse des recettes, de 39,8%, à 1,9 milliard d’euros. Kantar Media salue un «mois de décembre particulièrement dynamique pour la presse», dont les recettes publicitaires brutes sont en hausse de 14,6% en valeur, à 485,5 millions d’euros. Au cours de l’année écoulée, les recettes ont augmenté de 9,9% en valeur, à 5,0 milliards d’euros. En 2010, «les quotidiens nationaux présentent une croissance soutenue de leurs investissements bruts (+11,2%) face à des magazines également dynamiques (+9,4%) portés par un grand nombre de nouvelles formules», indique l’institut d’études. La radio a vu ses recettes croître de 6,7% en 2010 à 3,7 milliards d’euros, mais Kantar a constaté un ralentissement en décembre, mois durant lequel elles n’ont cru que de 1,5%. La publicité extérieure, c’est-à-dire affichée sur panneaux et abribus, est en hausse de 3,5% pendant l’année, à 2,9 milliards d’euros, tandis que le cinéma a vu ses recettes brutes bondir de 18,9%, à 256,8 millions d’euros, en 2010.