Les scénaristes d’Hollywood entament une grève illimitée

    144

    Les scénaristes de cinéma et de télévision américains ont entamé lundi une grève illimitée qui risque de paralyser des pans entiers de l’industrie du divertissement aux Etats-Unis. «Les discussions se poursuivent mais la grève est effective», a déclaré Sherry Goldman, une porte-parole du syndicat des scénaristes, la Writers Guild of America (WGA). Elle faisait référence à des négociations de dernières minutes dimanche dans un endroit tenu secret, à Los Angeles (Californie, ouest), pour éviter la grève. Toutefois, l’arrêt de travail des scénaristes devait commencer après minuit sur la côte est, les auteurs de New York étant donc les premiers à se mettre en grève du fait des différents fuseaux horaires aux Etats-Unis, a indiqué Sherry Goldman. Le mot d’ordre de grève, une première depuis près de 20 ans, intervient à l’issue de plus de trois mois de négociations infructueuses, alors que les contrats arrivaient à expiration jeudi. Quelque 12 000 scénaristes affiliés à la WGA sont tenus par le mot d’ordre. Les grévistes réclament notamment davantage de droits d’auteurs quand leur oeuvre est diffusée sur les téléphones portables ou encore les baladeurs numériques. Ils souhaitent aussi un pourcentage plus élevé de leurs droits d’auteur sur les vidéos-DVD et l’extension des tarifs syndicaux et avantages sociaux aux programmes de la télé-réalité. Ces revendications ont été rejetées par le puissant syndicat des producteurs (Alliance of Motion Picture and Television Producers, AMPTP), qui a expliqué que les programmes diffusés sur l’Internet n’étaient pas encore rentables. Selon des analystes, le blocage pourrait durer plusieurs mois et les pertes potentielles pourraient se chiffrer à plus d’un milliard de dollars.