L’Italien De Agostini serait intéressé par le rachat d’Endemol

    146

    Le groupe italien De Agostini serait intéressé par le rachat d’Endemol, la société de production que Telefonica souhaite vendre, alors que les repreneurs potentiels ont jusqu’à vendredi pour présenter leur projet, selon des informations de presse espagnole. Le site d’informations financières Bolsacinco affirme que le groupe d’édition et de jeux De Agostoni, qui est actionnaire de la chaîne de télévision espagnole Antena 3, sera parmi les candidats qui vont se manifester auprès de Telefonica, sans citer ses sources. De Agostini n’a pas commenté cette information. Fin février, le quotidien italien «Il Sole 24 Ore» avait affirmé que De Agostini avait demandé à Citigroup de le conseiller sur ce dossier. Selon diverses informations de presse, Telefonica a donné jusqu’à vendredi à une vingtaine de repreneurs potentiels pour se manifester. Le groupe sélectionnerait vers la mi-avril une liste de cinq favoris au rachat des 75% qu’il détient dans la société qui a inventé l’émission de télé-réalité «Big Brother». Telefonica refuse de confirmer la date de vendredi comme date butoir et plus largement, refuse de fournir quelque calendrier que ce soit. Le 9 mars, le géant espagnol des télécommunications avait annoncé étudier la vente «totale ou partielle» de sa participation. Parmi la liste de repreneurs potentiels, la presse a évoqué le magnat des médias australo-américain Rupert Murdoch, le fondateur néerlandais d’Endemol John de Mol (qui pourrait être associé à Walt Disney) ou encore la chaîne de télévision espagnole Telecinco et sa maison mère italienne Mediaset. De son côté, le Français Bernard Arnault, P.-D.G. de LVMH, a indiqué jeudi qu’il envisageait un investissement dans Endemol, en tandem avec l’ex-président d’Endemol France, Stéphane Courbit. Telefonica avait déjà préparé le terrain début janvier en regroupant dans une même entité d’Endemol et de sa filiale française Endemol France, pour faciliter le moment venu la vente de l’ensemble, valorisé à environ 2,6 milliards d’euros à la Bourse d’Amsterdam.