M. BAYLE (Endemol) : «Le contexte est vraiment propice au retour des marques patrimoniales»

53

Acteur majeur de la création et de la production dans tous les genres, Endemol France multiplie les projets en 2022.

MEDIA +

Nouvel Access pour M6 à partir du 25 avril à 18h40 avec «Chefs à domicile». Quelle est la genèse de ce programme?

Matthieu BAYLE

C’est une création Endemol Allemagne – imaginée au départ pour des Prime Time de 2h30 – et dans lequel un tandem de chefs fabrique des plats pour assurer des commandes auprès d’anonymes. Dans la version germanique, il y a 4 à 5 recettes par soirée, et autant de clients. Sur M6, nous avons suffisamment de matière avec une seule commande par épisode. Nous produisons ainsi un programme resserré et tonique qui colle à l’Access. Nous voulions Norbert Tarayre en tête d’affiche car il est très populaire. On cherchait aussi des profils de compétiteurs ayant suffisamment de notoriété et de talent pour tenir le défi. Voilà pourquoi nous avons fait appel à d’anciennes figures de «Top Chef», déjà identifiées auprès du public de la chaîne. A 18h40, l’une des clés est d’apporter de l’humeur, du rire et du sourire. Le tournage est composé de deux productions parallèles. La première se passe dans une cuisine. Deux à trois caméras tournent et captent en permanence les deux chefs, régulièrement relancés par les équipes éditoriales pour nous décrypter ce qu’ils font. La deuxième équipe suit quant à elle Jérôme Anthony qui va à la rencontre des clients anonymes.

MEDIA +

De la cuisine justement, il en est question avec le retour de «MasterChef» sur France 2…

Matthieu BAYLE

Oui, c’est une très grosse marque qui va revenir à l’antenne. «MasterChef» se veut le reflet de la cuisine. Or, la gastronomie d’il y a 10 ans n’est pas la même qu’aujourd’hui. Donc forcément, nous allons la raconter différemment. Ce sera un programme très rassurant et bienveillant orienté vers la cuisine familiale qui n’est plus celle d’il y a 10 ans. Le tournage débute dans moins d’un mois avec Agathe Lecaron à l’animation.

MEDIA +

Quels retours avez-vous de «LOL :  Qui Rit Sort !» sur Prime Video ?

Matthieu BAYLE

Que des retours positifs ! Je connais plein de personnes, hors TV, qui consomment moyennement du divertissement et qui sont pourtant très friands de ce programme. Entre les saisons 1 et 2, il y a une vraie évolution en resserrant le comedy show sur le cast, en essayant de moins stimuler par l’extérieur, en ne créant pas de happenings inutiles. Notre casting (Éric et Ramzy, Gérard Darmon, Audrey Fleurot,…) s’amusent ensemble et ça se voit. Le but est d’installer cette marque durablement avec des humoristes qui ont envie d’en être. Il y a un gros travail éditorial en amont avec des auteurs. Le tournage se fait d’une traite. Les personnalités sont dans une bulle. L’écriture des épisodes se conçoit en temps réel en fonction de ce qui se passe. Une saison 3 a été confirmée par Prime Video.

MEDIA +

Et le retour de «Star Academy» sur TF1 ?

Matthieu BAYLE

L’émission n’est pas encore officiellement commandée par la chaîne. En revanche, le contexte est vraiment propice au retour des marques patrimoniales. TF1 devrait rapidement affirmer ou infirmer le retour de la Star Ac’. Si ce format revient, il doit être en phase avec les artistes d’aujourd’hui non sans pointe de nostalgie. Pour rappel, les émissions anniversaire de la Star Ac’ ont réalisé jusqu’à 40% de pda en FRDA.

MEDIA +

Un mot sur vos autres productions ?

Matthieu BAYLE

«Prodiges» se relance sur France 2. «Les Enfants de la télé» repose toujours un peu plus sur les archives. On essaie de ne pas trop ronronner en se challengeant régulièrement sur les magnétos et leurs thématiques. Un retour de «Lego Masters» en saison 3 sur M6 est en réflexion. Cette émission a vocation à s’élargir aussi bien du côté des FRDA que des 4+, jeunes et moins jeunes. Pour cela, nous voulons amener plus d’enjeux dans la typologie d’épreuves. Sur «Patron incognito», nous ajoutons plein de petits détails pour rafraîchir la marque. On cherche des patrons à forte personnalité qui ne se voilent pas la face par rapport à leur entreprise. Nous avons ramené un peu plus de making-of, plus de clarté sur les dispositifs. On s’amuse du relooking du patron tout en étant plus réaliste. C’est ainsi que le programme se modernise et vit avec son temps.

MEDIA +

Sur «Les 12 coups de midi», êtes-vous parvenu à maintenir le niveau face aux changements frontaux de «Tout le monde veut prendre sa place» ?

Matthieu BAYLE

«Les 12 coups de midi», c’est un peu notre pépite chez Endemol. Pour travailler étroitement avec lui, Jean-Luc Reichmann est le meilleur aiguillon pour ramener sans cesse de la nouveauté, des happenings et une référence beaucoup plus marquée qu’avant sur les réseaux sociaux dans les questions. On a coutume de dire avec TF1 que c’est une quotidienne quasiment produite comme un Prime. L’idée est de créer des ponts avec la réalité et le calendrier en permanence.

LES DIRIGEANTS

Jean-Louis BLOT

DG

COORDONNEES

10 Rue Waldeck Rochet Bâtiment 521, 93300 Aubervilliers

DATE DE CREATION

1994

PRODUCTIONS

«Les 12 Coups de Midi», «Star Academy», «MasterChef»,…