M. HAUTEFORT (Vidéofutur) : «Notre business model repose sur le paiement à l’acte»

330

Alors que Vidéofutur a lancé sa plateforme VOD, Viva cet été, la marque s’est associée au magazine Première pour proposer une autre plateforme VOD à destination de tous les fans du cinéma : Première Max by Vidéofutur. L’occasion pour média+ d’échanger avec Mathias HAUTEFORT, Président de Vidéofutur, et d’évoquer ces deux lancements.

media+

Vidéofutur vient de lancer Viva, une nouvelle plateforme VOD. Qu’en est-il ?

Mathias HAUTEFORT

Viva est une ouvelle plateforme de vidéo à la demande 100% streaming dédiée au cinéma, sans abonnement et sans engagement. Nous intégrerons toutes les nouveautés 3 à 4 mois après leur sortie en salles. La profondeur du catalogue de Vidéofutur, la simplicité de navigation, la qualité de l’éditorialisation de nos 15.000 programmes font de Viva le complément idéal des services par abonnement dédiés aux séries.

media+

En quoi Viva se différencie-t-elle des autres offres sur le marché ?

Mathias HAUTEFORT

Alors que les services de SVOD se multiplient, avec une très forte mise en avant des séries et/ou de sélections de films de catalogue, nous lançons une plateforme complémentaire à ces services par abonnement en offrant un nouvel écrin au cinéma pour que le public puisse assouvir sa passion des films de tous horizons. Notre business model repose sur le paiement à l’acte. À l’heure de la mobilité, de la fibre, de la 5G et du streaming, rien de plus normal que d’offrir à la génération streaming une expérience 100% OTT qui leur donne la possibilité de voir leurs films préférés à tout moment sur le terminal de leur choix, et sans dépendre de la box TV d’un opérateur. Notre objectif est de toucher 100 000 à 200 000 inscrits. 

media+

Quel est le plan de communication mis en place ?

Mathias HAUTEFORT

L’équipe de Viva partagera chaque jour sur Instagram, Facebook, Twitter, Youtube et TikTok des news autour des films et des séries à voir ou à revoir, afin d’accompagner les fans de cinéma dans le choix de leurs séances VOD.

media+

Vous lancez une autre plateforme VOD avec le magazine Première. Qu’en est-il ?

Mathias HAUTEFORT

Accompagné par le magazine Première, nous lançons Première Max by Vidéofutur, une plateforme VOD, 100% indépendante, française et innovante, à destination de tous les amoureux du cinéma. Dès fin octobre, les amateurs de cinéma pourront voir les derniers blockbusters américains, le top du box-office français, mais aussi un très grand choix de films d’auteurs et tous les grands classiques du cinéma français et international. Les mordus de séries y trouveront également leur compte. Première Max by Vidéofutur se consomme en streaming et en toute liberté, sans dépendre de la box TV d’un opérateur.

media+

Quelles sont les évolutions à venir sur cette plateforme ?

Mathias HAUTEFORT

D’ici la fin de l’année, une proposition inédite viendra compléter cette nouvelle plateforme : «Adopte un cinéma». Elle permettra aux utilisateurs d’adopter un cinéma parmi les exploitants partenaires de la plateforme. Chaque transaction réalisée déclenchera un reversement en faveur du cinéma choisi par le spectateur. Avec cette innovation, nous renforçons le lien entre l’exploitation et la vidéo à la demande dans une véritable logique de complémentarité des usages.