M. VOINCHET (France Musique) : «Après ce que nous avons vécu, je n’ai pas envie de bousculer la grille de rentrée»

540

Lors d’une conférence de presse en ligne organisée le jeudi 11 juin, France Musique a dévoilé sa grille d’été (du 29 juin au 23 août). Dans un contexte d’annulation des festivals et de crise sanitaire, le défi a été de construire une grille cohérente. L’occasion pour média+ d’échanger avec Marc VOINCHET, Directeur de France Musique.

MEDIA +

Quel impact a eu la crise sanitaire sur France Musique ?

MARC VOINCHET

Nous avons tous vécu une période très difficile. France Musique a fait partie d’un Plan de Continuité d’Activité afin de préserver la capacité des antennes à informer et à créer du lien entre les Français. Ce PCA prévoit une limitation des déplacements des salariés avec un recours massif au télétravail. Nous avons alors monté une radio à distance et répondu à tous les mails d’auditeurs, même les plus désagréables. L’antenne live a alors servi de test pour calibrer des programmes à distance. Nous reprenons petit à petit le chemin des studios dans le cadre d’un Plan de Reprise d’Activité. La maison aura presque repris son fonctionnement habituel cet été.

MEDIA +

Quel est le mot d’ordre pour cette grille estivale ?

MARC VOINCHET

L’été 2020 pour France Musique est un défi. Ce monde a décidément besoin de musique, de ses musiciens, et de ses artistes. Notre grille d’été (du 29 juin au 23 août) y répondra. Tout d’abord, notre série «Carrefour des Amériques», signée Marcel Quillévéré sera de retour, et pour cette cinquième saison, cap sur le Mexique. Comme chaque été, «Retour de Plage» sera orchestré par Thierry Jousse en juillet, puis Laurent Valero en août. Autre programme dont nous sommes très fiers : «Le pays des orgues», raconté par Benjamin François. Ce dernier mettra à l’honneur le patrimoine musical de l’Alsace du Sud, du Territoire de Belfort et du Jura suisse. Cette émission-reportage redonnera espoir à ce territoire ayant énormément souffert de l’épidémie. Enfin, nous célébrerons aussi les 100 bougies de Charlie Parker et les 80 ans d’Herbie Hancock.

MEDIA +

Comment allez-vous palier l’annulation des festivals ?

MARC VOINCHET

Nous avons décidé d’inventer notre «Festival France Musique». Les musiciens sont à l’arrêt, c’est pourquoi nous irons chez eux, micro en main pour les enregistrer. Nous leur ouvrirons également nos studios et autres plateaux afin qu’ils retrouvent une scène où s’exprimer. Ces rendez-vous quotidiens se déclineront en 3 actes: de 12h à 13h, nous présenterons de jeunes artistes, puis de 16h à 17h, nous diffuserons en inédit un concert sans public enregistré à la sortie du confinement, et enfin de 20h à 23h, France Musique diffusera les grandes heures des festivals, tout en respectant leur chronologie. Nous souhaitons soutenir nos festivals partenaires et amis. Nous assumons ces rediffusions afin de ne pas lâcher ces acteurs du secteur de la musique.

MEDIA +

France Musique propose une nouvelle webradio, La Baroque. Quelle importance portez-vous à ces webradios ?

MARC VOINCHET

France Musique vient de créer une 8ème webradio pour les amoureux de la musique baroque, intitulée La Baroque. L’objectif est de proposer un répertoire d’une infinie richesse qui embrasse 12 siècles de musique. Pour rappel, aucun algorithme n’est présent. Ce sont trois programmateurs experts dans leur domaine qui ont créé cette playlist. Nous travaillons déjà sur une 9ème webradio thématique pour la rentrée qui sera en lien avec ce que nous vivons actuellement … Le chantier est très avancé. 

MEDIA +

La multiplication des radios thématiques a-t-elle un impact négatif sur votre courbe d’audience hertzienne ?

MARC VOINCHET

Nous constatons que ce n’est pas le cas et que ces solutions viennent enrichir l’offre numérique de France Musique. Ces radios thématiques réalisent près de 25% du trafic de notre site internet. L’offre numérique ne se substitue pas à l’offre hertzienne.

MEDIA +

Quel est le bilan de la saison pour France Musique ?

MARC VOINCHET

France Musique est une radio, un site, une application mobile, 8 radios thématiques et une salle de concert virtuelle de plus de 2.000 œuvres en audio et vidéo. Selon Médiamétrie, nous avons plus d’un million d’auditeurs par jour sur la période janvier-mars 2020, et 1,7 million d’écoutes à la demande (podcast + AOD), soit une hausse de +29% en un an (selon eStat Podcast/AT Internet en avril 2020). Sur le site et l’application, nous comptabilisons 2,7 millions de visites en avril, selon l’ACPM. Nous avons réussi à créer un véritable écosystème autour de notre station, et ce malgré les grèves et la crise sanitaire.

MEDIA +

Réfléchissez-vous déjà à votre grille de rentrée ?

MARC VOINCHET

Après ce que nous avons vécu, je n’ai pas envie de bousculer la grille de rentrée pour France Musique. Toutes les nouveautés de cette saison seront toujours à l’antenne en septembre prochain. La grille fonctionne plutôt bien. Mieux vaut rester modeste et gardons le cap. Le virus aura sûrement un impact sur les budgets du groupe. Nous en saurons plus lors de la prochaine réunion de cadrage budgétaire avec les dirigeants de Radio France.