Marc Scalia, Directeur des programmes et de la marque Chérie FM

    464

    Chérie FM a lancé vendredi 18 mai, deux nouvelles webradios animées en qualité de son haut débit, «Chérie Frenchy» avec 100% de titres d’expression française, et «Chérie Collection», une compilation des grands succès français et internationaux de ces 30 dernières années. Pour Marc Scalia, la radio Chérie FM, dans sa volonté d’être à l’écoute de ses auditeurs et de leurs nouveaux modes de consommation, ne compte pas en rester là et lancera, prochainement, deux nouvelles webradios thématiques.

    lancées par Chérie FM ?

    Marc Scalia: «Chérie Collection» et «Chérie Frenchy» sont deux webradios avec une thématique propre. Pour «Chérie Collection», il s’agit de la compilation des plus grands succès et titres qui ont marqué la mémoire collective ces 30 dernières années, avec une sélection des tops 10 des hits pour chaque année, de 1978 à nos jours. Pour «Chérie Frenchy», comme son nom l’indique, il s’agit d’un programme basé uniquement sur les titres français des années 80 à aujourd’hui, qui vont de Jeanne Mas, Laurent Voulzy et Céline Dion à des artistes plus récents comme Chimène Badi ou Elodie Frégé. L’objectif de cette webradio est de programmer des titres qui ne sont pas présents sur le hertzien, même s’il y en a quelques uns, et de faire de découvrir des nouveaux titres d’albums français. «Chérie Frenchy» a la particularité d’avoir deux à trois fois par jours, des animateurs qui interviennent. Nous proposons, également, régulièrement des chroniques people sur les personnalités de la chanson française ou des horoscopes.

    média+ : Quels ont été les retours pour la webradio «Chérie Zen», lancée en septembre 2006 ?

    Marc Scalia : Le retour a été très positif, la thématique dédiée au bien-être et à la zen-attitude fonctionne plutôt bien et les chiffres sont très satisfaisants. On compte, par mois, entre 60 000 et 80 000 auditeurs.

    média+ : Selon vous, les webradios ont-elles un avenir?

    Marc Scalia : Plus que jamais! Internet est devenu un véritable outil de loisir. Pour moi, les webradios ont énormément d’avenir parce qu’elles permettent aux auditeurs de choisir leur radio, en terme de contenus, de thématiques, là où ils le désirent, quand ils le désirent, dans leurs activités de tous les jours. Les webradios ont une vrai couleur, chacune ciblant les envies et humeurs des utilisateurs. Aux Etats-Unis, on constate déjà le succès, puisque 24% des moins de 30 ans écoutent les webradios. C’est un chiffre énorme surtout que cette catégorie de la population est une cible privilégiée et très recherchée par les radios.

    média+ : Ne craignez-vous pas que ces valeurs ajoutées viennent à faire disparaître la radio ?

    Marc Scalia : Non, car la radio apporte une âme supplémentaire, une présence, de l’humeur, de l’humour, des interventions et de l’information. Rien ne remplacera l’outil radio, c’est un média souple que l’on peut l’écouter partout, aussi bien dans sa salle de bain que dans sa cuisine, sa voiture et même aujourd’hui sur son téléphone mobile. On va, certes, écouter, de plus en plus, les webradios mais cela ne va pas inquiéter les radios qui vont au contraire recruter des auditeurs car ceux qui écoutent la webradio, dans la journée au bureau, sont les mêmes qui écouteront la radio, le matin ou le soir en rentrant chez eux.

    média+ : De plus en plus de grandes fréquences se lancent sur le web, comment vous positionnez-vous face à la concurrence ?

    Marc Scalia : On innove, on est les premiers, aujourd’hui, à faire de la webradio animée par un présentateur, l’idée est de donner une âme supplémentaire. On s’est rendu compte, après enquête, que deux ou trois interventions dans l’heure ne dérangeaient pas les internautes, bien au contraire. Et je pense que les autres webradios iront, aussi, dans ce sens là.

    média+ : Quelles seront les webradios à venir sur Chérie FM ?

    Marc Scalia : On va sortir, dans trois semaines, «Chérie Sunshine», une webradio qui proposera des titres ensoleillés: latinos, salsa, brésilien, etc… et les tubes de l’été. Et puis à la rentrée prochaine, en octobre, on lancera «Chérie Live», dans laquelle on trouvera des concerts comme celui de Patrick Bruel, Roch Voisine ou Dany Brillant, avec, à chaque fois, au milieu du live, qui dure une heure, une interview de l’artiste.