Médiamétrie et Omedia lancent le 1er baromètre de la TNT en Afrique

264

Depuis 2015 et jusqu’en 2020, les pays d’Afrique subsaharienne sont engagés dans un processus de passage à la télévision numérique terrestre. La TNT se déploie de manière différente d’un pays à l’autre. Le public sénégalais reçoit déjà le signal télévisuel numérique hertzien. La Côte d’Ivoire a entamé la mutation numérique fin 2016. Afin d’accompagner la transition numérique en Afrique francophone subsaharienne, Médiamétrie et Omedia lancent le 1er baromètre de la TNT en Afrique. Diffuseurs, institutionnels, opérateurs, producteurs de contenus, agence médias et annonceurs, et aussi fabricants et installateurs d’équipements numériques ont besoin de connaître, à échéances régulières, l’évolution du marché qu’ils «pilotent». Pour l’analyser, le nouveau baromètre Omedia-Médiamétrie mesurera, auprès du grand public, la notoriété, l’équipement, la perception, les attentes et les intentions d’équipement en matière de TNT. Le baromètre TNT Omedia-Médiamétrie permettra notamment aux chaînes, d’anticiper leur montée en puissance et leur potentiel d’audience, et d’adapter leur stratégie dans un nouvel univers de concurrence, et aux institutionnels, de suivre l’effet des campagnes de communication TNT destinées au grand public, … Les résultats seront disponibles par pays et par cible 2 fois par an. Dès juin 2018, Médiamétrie et Omedia fourniront les indicateurs TNT pour la Côte d’Ivoire, le Sénégal, le Mali et le Gabon. En décembre 2018, le baromètre intègrera d’autres pays francophones.