Murdoch reconnaît dicter la ligne éditoriale de ses tabloïds

    150

    Le magnat des médias Rupert Murdoch reconnaît disposer du «contrôle éditorial» sur les tabloïds britanniques de son groupe News Corp mais dit ne pas interférer sur la ligne du «Times» ou de la chaîne de télévision Sky News, selon une enquête parlementaire publiée vendredi soir. «Il fait la distinction entre (les journaux de référence) «The Times» et le «Sunday Times» et (les tabloïds) «The Sun» et «News of the World»», écrivent les membres de la Commission des médias de la chambre des Lords. Pour «The Sun», journal britannique le plus populaire, et «News of the World», «il a expliqué être un «propriétaire traditionnel» qui exerce un contrôle éditorial sur les grandes questions, comme celle du parti à soutenir lors des élections ou la ligne politique sur l’Europe», ajoute l’enquête, notant que M. Murdoch «dit que la loi l’empêchait de diriger les rédacteurs en chef du «Times» et du «Sunday Times»».