Neo Space Group (NSG) : le très riche fonds souverain de l’Arabie saoudite se lance dans l’industrie spatiale

56
In this handout picture taken and released by the Russian Space Agency Roscosmos on August 11, 2023, a Soyuz 2.1b rocket with the Luna-25 lander blasts off from the launch pad at the Vostochny cosmodrome, some 180 km north of Blagoveschensk, in the Amur region. Russia launched its first probe to the Moon in almost 50 years on August 11, 2023, a mission designed to give fresh impetus to its space sector, which has been struggling for years and become isolated by the conflict in Ukraine. The launch of the Luna-25 probe is Moscow's first lunar mission since 1976, when the USSR was a pioneer in the conquest of space. The spacecraft is due to reach lunar orbit in five days. (Photo by Handout / Russian Space Agency Roscosmos / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / Russian Space Agency Roscosmos / handout" - NO MARKETING NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS

Le très riche fonds souverain de l’Arabie saoudite a annoncé lundi le lancement de la compagnie Neo Space Group (NSG), son premier investissement dans l’industrie spatiale du royaume du Golfe.

Le Fonds d’investissement public (PIF) est connu pour ses investissements massifs dans le sport, les jeux vidéo et les mégaprojets saoudiens comme Neom, une mégapole futuriste de 500 milliards de dollars en cours de construction dans le désert.

«La création du NSG marque une étape importante dans le développement du secteur en pleine croissance des satellites et de l’espace en Arabie Saoudite, et son ambition de devenir un acteur commercial de premier plan dans le monde», a affirmé Omar Al-Madhi, l’un des responsables du fonds, cité dans un communiqué de presse.

Il s’agit du «premier investissement du PIF axé sur l’industrie spatiale», a-t-il souligné.

Selon le communiqué, la compagnie fournira «des solutions satellitaires et spatiales innovantes à l’échelle locale et mondiale», et «investira dans la localisation, la technologie, les start-up et la connaissance».

Présidé par le prince héritier et dirigeant de facto du royaume, Mohammed ben Salmane, le PIF est au coeur de la stratégie de diversification du premier exportateur de brut au monde.

Il détient plus de 700 milliards de dollars d’actifs, avec des investissements dans 90 entreprises en Arabie saoudite et à l’étranger, où il a des participations dans des compagnies mondiales comme Uber, le constructeur de voitures électriques Lucid ou la société de jeux vidéo Activision Blizzard.

Il s’est également fait connaître dans le monde du sport, en rachetant le club de football anglais Newcastle en 2021, et en déboursant des millions de dollars pour attirer des stars du football mondial, comme Cristiano Ronaldo, dans le royaume.

Les investissements nationaux constituent toutefois la grande majorité de son portefeuille.

L’Arabie saoudite a envoyé l’année dernière ses deux premiers astronautes dans l’espace, dont Rayyanah Barnawi, la première femme astronaute du royaume.