Noos (Numéricâble) condamné à 150 000 euros d’amende pour publicité mensongère

    133

    Le câblo-opérateur Noos (devenu Numéricâble) a été condamné lundi à 150 000 euros d’amende par le tribunal correctionnel de Meaux (Seine-et-Marne) pour publicité mensongère, tromperie, vente forcée et diverses entorses aux règles de la vente à domicile et à distance. Relaxé pour la publicité mensongère, Philippe Besnier, président de la société de 2006 à mi-2008, a été condamé à 25 000 euros d’amende pour tromperie et une série d’infractions au code de la consommation (absence de contrat lors des démarchages et de formulaires de rétractation, défaut d’information sur le prix, confirmation tardive de contrat en vente à distance). Le tribunal a reconnu Noos et M. Besnier coupables d’un seul cas de «vente forcée».