Orange accélère le développement de la connectivité en Afrique

68

A l’occasion du salon international AfricaCom qui se tient actuellement à Cape Town, Orange annonce la construction d’un nouveau réseau international (backbone) en Afrique de l’Ouest. Cette infrastructure s’appuie sur un réseau de fibres optiques terrestres et de câbles sous-marins et bénéficie d’une exploitation centralisée. Ce réseau suprarégional ouest africain sera interconnecté au reste du monde grâce à différentes capacités sous-marines et reliera les principales capitales d’Afrique de l’Ouest : Dakar, Bamako, Abidjan, Accra, Lagos … Sans couture, ce réseau offre une résilience forte et une haute disponibilité grâce à des parcours diversifiés. Ainsi, une offre complète de services de connectivité internationale sera proposée avec une livraison accélérée des services : des offres IPL (International Private Line) avec des bandes passantes de 2 Mbps à 100 Gigabits et des offres EPL (Ethernet Private Line) permettant une connexion point à point sécurisée de manière native (L2 VPN) avec une bande passante disponible de 2 Mbps à 10 Gigabits. Orange met également à disposition des différents acteurs internationaux son portefeuille de solutions : hébergement, transit IP, services de données mobiles (IPX), services voix, sécurité, réseaux de diffusion de contenu. Ce nouveau réseau, conçu pour offrir de très grandes capacités internationales, permet de soutenir le développement de l’écosystème numérique et de répondre aux besoins des entreprises en Afrique de l’ouest. En complément des investissements récents dans le câble sous-marin de dernière génération MainOne pour raccorder le Sénégal et la Côte d’Ivoire à l’Europe, le backbone ouest-africain constitue une nouvelle étape dans la stratégie de développement de la connectivité internationale d’Orange en Afrique. «Pour Orange, ce backbone ouest-africain est un investissement majeur puisqu’il permettra une meilleure sécurisation de la connectivité internationale et nous permettra d’appréhender sereinement  la montée en débit nécessaire au développement numérique des territoires de la zone», déclare Alioune Ndiaye, Directeur Général d’Orange Afrique et Moyen Orient.

«A travers ce projet, Orange démontre une nouvelle fois son leadership et son expertise dans la conception, le déploiement et l’exploitation d’infrastructures de réseaux internationales. Nous sommes heureux de pouvoir proposer en Afrique de l’ouest une offre transnationale de connectivité fiable, sécurisée et de grande qualité, reliée au reste du monde», souligne Jérôme Barré, Directeur Général d’Orange Wholesale et Réseaux Internationaux.  Le lancement commercial du backbone ouest-africain est prévu au second trimestre 2020 et viendra renforcer le leadership d’Orange dans la région.Orange est présent dans 19 pays en Afrique et au Moyen-Orient et compte près de 125 millions de clients au 30 septembre 2019. Avec 5,2 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2018, cette zone est une priorité stratégique pour le Groupe.