Orange et Vodafone annoncent leur coopération pour le partage de réseaux Open RAN dans les zones rurales européennes

400

Orange et Vodafone ont convenu ce mercredi 22 février de construire ensemble un réseau d’accès radio ouvert (Open RAN) afin de le partager dans les zones rurales d’Europe où les deux opérateurs disposent de réseaux mobiles. C’est la première fois que deux opérateurs conviennent de partager un réseau RAN ouvert en Europe. Les premiers sites commerciaux, entrant dans le cadre de cet accord, devraient être déployés cette année dans une zone rurale de Roumanie, près de Bucarest. Ces sites fourniront une première expérience concrète de ce nouveau modèle opérationnel basé sur l’intégration d’équipements et de logiciels multifournisseurs, de façon à ouvrir la voie à des déploiements à plus grande échelle. Actuellement, Orange et Vodafone travaillent individuellement à la sélection de fournisseurs stratégiques pour cette phase initiale de construction. Cette annonce renforce l’engagement respectif des deux opérateurs à déployer l’Open RAN comme technologie de premier plan pour les futurs réseaux mobiles à travers l’Europe, et conduira à une chaîne d’approvisionnement de fournisseurs redynamisée et plus résiliente. L’engagement des deux opérateurs en faveur de l’Open RAN soutient également l’objectif ambitieux de la Commission européenne de déployer la 5G dans toutes les zones habitées d’ici 2030. L’Open RAN offre des avantages considérables par rapport au partage des réseaux traditionnels. Grâce à l’utilisation d’un réseau RAN ouvert et virtualisé, reposant sur la désagrégation entre équipements physiques et logiciels, Vodafone et Orange bénéficieront chacun d’une plus grande agilité lors de l’ajout de nouveaux sites radio ou de la mise à niveau des sites existants, tout en minimisant les coûts et la consommation d’énergie. Ce modèle servira de schéma directeur pour étendre les réseaux 4G et 5G aux communautés rurales de toute l’Europe. «Orange est ravi de coopérer avec Vodafone en Roumanie, sur le premier déploiement de l’Open RAN au sein d’un réseau partagé. C’est une étape importante vers l’adoption à grande échelle de l’Open RAN en Europe. Cette initiative représente également une avancée majeure sur la voie des réseaux agiles et entièrement automatisés, capables d’utiliser pleinement le potentiel de la virtualisation et de l’IA pour renforcer les performances tout en réduisant les coûts d’infrastructure et d’exploitation. L’Open RAN est en outre une excellente occasion de faire passer le partage de réseau dans une toute nouvelle dimension, avec une différenciation encore plus grande des opérateurs grâce à la possibilité pour chacun des partenaires de régler son réseau de manière plus indépendante, en fonction des promesses faites à ses propres clients», souligne Michaël Trabbia, Chief Technology et Innovation Officer du groupe Orange. «Nous sommes ravis de travailler avec Orange sur cette initiative inédite dans le secteur. En combinant nos ressources, nous réduirons les coûts en équipements, minimiserons la consommation d’énergie et la nécessité de dupliquer les sites, tout en éliminant les zones non couvertes», ajoute Alberto Ripepi, Chief Network Officer de Vodafone. «L’Open RAN signifie également que nous pourrons ajouter plus rapidement de nouvelles fonctionnalités logicielles sans nécessairement remplacer les composants matériels, ce qui est souvent le cas aujourd’hui. Cela nous permettra de minimiser les perturbations de services et de garantir que les clients des zones rurales bénéficieront des mêmes mises à niveau que ceux des centres urbains».