P. CHAPOT (Salon de la Radio) : «Notre volonté est d’orienter cet événement vers un salon européen»

277

Du jeudi 23 au samedi 25 janvier prochain, se tiendra l’édition 2020 du Salon de la Radio et de l’Audio Digital. Objectif : parler de tous les secteurs d’activité qui concernent le média radio et l’audio digital. L’occasion pour média+ d’évoquer cette nouvelle édition avec Philippe CHAPOT, directeur du Salon de la Radio, fondateur et dirigeant des Éditions HF.

media+

Quelle est la feuille de route de cette nouvelle édition du Salon de la Radio et de l’Audio Digital ?

Philippe CHAPOT

L’édition 2020 du Salon de la Radio et de l’Audio Digital se tiendra du jeudi 23 au samedi 25 janvier. Cette édition sera marquée par de belles interventions. Roch-Olivier Maistre, président du CSA, nous fait le plaisir d’introduire le salon avec Jean-Paul Philippot, président de RTBF. De plus, ce sera l’occasion de dévoiler les résultats de la première étude exclusive sur la radio réalisée par l’institut CSA en partenariat avec Lagardère Publicité News et RCS Europe. Pendant ces trois jours, l’ensemble des médias radios traditionnels seront présents, comme RFI, Les indés, NRJ, Fun Radio ou encore Altice Media pour participer à des tables rondes. Vendredi 24 janvier verra une matinée consacrée à la publicité où chaque régie pub disposera de 3 minutes pour nous présenter une innovation. Seront ainsi présentes TF1, M6, Lagardère, Radio France, Next Media, Skyrock, Nova régie, Ketil Media, NRJ Global, Acast, Audi On, Deezer…Enfin, évidemment, l’audio digital sera un sujet important tout au long de ce salon.

media+

A qui s’adresse ce salon ?

Philippe CHAPOT

Le salon est gratuit pour les professionnels. La vocation du salon est de réunir les passionnés de ce média. Nous ne visons pas le grand public. L’objectif est de parler de tous les secteurs d’activité qui concernent le média radio et l’audio digital. Ce salon est résolument BtoB.

media+

Vous tendez vers un salon européen …

Philippe CHAPOT

Depuis 4 ans, notre volonté est d’orienter cet événement vers un salon européen. Pour ce faire, un pays européen est mis à l’honneur à chaque édition. Cette année, nous accueillons l’Allemagne. Lors de la précédente édition, 50% des exposants étaient non francophones et nous avons accueilli 35% de visiteurs étrangers. Nous souhaitons rapidement faire venir 50% de visiteurs anglophones et 50% de visiteurs francophones sans réduire le nombre de visiteurs francophones.

media+

L’Allemagne est le pays à l’honneur de cette édition 2020. Comment se porte la radio chez nos voisins allemands ?

Philippe CHAPOT

L’Allemagne est un cas intéressant. Dans ce pays, la radio a connu quelques problématiques avec ses Länder. Chacun de ses Länder avait ainsi son propre réseau. Le DAB+ a permis d’apporter, pour la première fois, un réseau national. Tous ces acteurs allemands présents au salon vont nous apprendre beaucoup de choses. Tel est l’intérêt de notre événement.

media+

Quelle place prend le podcast au sein de cet événement ? 

Philippe CHAPOT

L’an passé, nous avons lancé un espace dédié au podcast, le «Podcast&Co». Il s’agrandit  (multiplié par 3) cette année pour devenir le POD.Village. Nous constatons de ce fait une vraie croissance du podcast en termes d’exposants. Les enjeux se développent et la presse investit ce nouveau média à l’instar de 20 minutes ou du groupe Prisma.