PagesJaunes enjoint de modifier ses pratiques avec les annonceurs

151

L’Autorité de la concurrence a enjoint jeudi l’éditeur d’annuaires PagesJaunes de modifier ses pratiques avec les annonceurs, pour éviter que la concurrence ne soit faussée entre sa régie publicitaire et d’autres agences de publicité. Les mesures ont été proposées par PagesJaunes et acceptées par l’Autorité, qui les a rendues obligatoires par sa décision de jeudi. Pour faire paraître une publicité dans les annuaires de PagesJaunes, les annonceurs peuvent traiter directement avec la régie publicitaire du groupe, ou passer par une agence de publicité, qui leur sert d’intermédiaire, rappelle l’Autorité dans un communiqué. Pour éviter que la concurrence ne soit faussée, les agences devront avoir le même accès aux statistiques sur la consultation des annonces que les commerciaux de PagesJaunes. Le groupe devra aussi expliquer aux annonceurs le rôle des agences de publicité qui concurrencent sa propre régie, ou encore former ses vendeurs au droit de la concurrence. Cette décision fait suite à une plainte d’une dizaine d’agences auprès de l’Autorité de la concurrence qui reprochaient à PagesJaunes de les empêcher de proposer une vraie concurrence à sa propre régie.  Grâce aux mesures prises, «les agences, en ayant désormais les mêmes conditions de traitement que la régie publicitaire de PagesJaunes, seront à même de la concurrencer efficacement auprès des annonceurs», souligne l’Autorité.