Piratage: les organisations du cinéma pour le traçage numérique des oeuvres

    147

    Des organisations professionnelles du cinéma et de l’audiovisuel se sont dites favorables mardi à la «constitution d’une base de données», préalable à la création d’empreintes numériques de films qui permettront aux opérateurs Internet de mieux traquer le piratage sur Internet. Dans un communiqué commun, une vingtaine d’organisations appartenant au BLIC (Bureau de liaison des industries cinématographiques) et au BLOC (Bureau de liaison des organisations du cinéma) affirment vouloir «prendre l’initiative» face à «la contrefaçon massive des oeuvres cinématographiques sur les réseaux numériques et à la passivité de nombre des opérateurs de l’Internet».