Plan d’aide à la presse écrite : «résultats limités»

416

Le plan d’aide à la presse écrite, pour lequel le gouvernement a dépensé 5 milliards d’euros de 2009 à 2011, «a obtenu des résultats limités», estime la Cour des comptes dans son rapport annuel publié mardi. Devant l’aggravation de la crise du secteur de la presse écrite, le gouvernement a pris des «mesures sans avoir pu procéder à une évaluation préalable des dispositifs existants, ni orienter une partie des moyens financiers vers des mesures durgence», déplore les Sages de la rue Cambon, qui réclament «une réforme profonde de la politique daide à la presse». La Cour formule donc plusieurs recommandations, dont une meilleure transparence avec la publication du montant annuel des aides accordées à chaque titre. Elle préconise aussi d’accentuer le «ciblage» de ces aides «en faveur des familles de presse présentant des enjeux en termes de pluralisme», et de recentrer les aides à la modernisation «sur les projets innovants». La ministre de la Culture et de la Communication, Aurélie Filippetti, a installé le mois dernier un groupe de travail sur les aides à la presse, qui doit rendre ses conclusions d’ici fin avril pour proposer une réforme de leur répartition. La ministre avait alors indiqué que la réforme des aides à la presse interviendrait dès 2013. Ces aides totalisent 1,2 md d’euros sur le seul budget 2013.