Propos hors antenne de Sarkozy: un journaliste entendu par la police

    179

    Un journaliste de France 3 a indiqué avoir été entendu jeudi par la police, suite à la plainte de France 3 concernant la diffusion sur Internet de propos tenus hors antenne par Nicolas Sarkozy le 30 juin 2008, avant qu’il intervienne dans le journal télévisé. Joseph Tual était convoqué pour la deuxième fois devant la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP). Une confrontation avait été organisée avec un collègue de France 3, qui avait donné son nom lors de l’audition précédente et assuré que Joseph Tual lui avait demandé de faire une copie du DVD, a précisé M. Tual. Selon lui, le collègue est revenu sur ses déclarations. Pour cette nouvelle audition, le journaliste de France 3 était accompagné par une centaine de personnes, selon la CGT, et une cinquantaine selon la police. France 3 a porté plainte pour «vol, recel et contrefaçon» à la suite de la diffusion sur Internet, en particulier sur le site Rue89, d’une vidéo montrant Nicolas Sarkozy hors antenne, visiblement irrité, avant qu’il intervienne dans le «19/20» du 30 juin 2008. A la suite de cette plainte, la police avait convoqué et entendu le 1er avril quatre journalistes (deux de France 3, dont Joseph Tual, et deux de Rue89, dont le directeur du site, Pierre Haski). Tous étaient ressortis libres, sans être mis en accusation, mais en dénonçant une manoeuvre d’«intimidation» de la police pour révéler leurs sources.