S. MARTIN (Enibas Productions) : « Nous travaillons actuellement sur divers projets de Prime autour de la consommation responsable et de l’agriculture »

36

Enibas produit depuis six saisons sur France 2, chaque samedi à 14h00, «Tout compte fait», le magazine conso qui a réalisé récemment son record d’audience de saison (1,7M/13,3% de pda). L’occasion de nous entretenir avec Stéphane MARTIN, Rédacteur en chef de «Tout compte fait» (Enibas Productions).

media+

A l’antenne depuis six saisons sur France 2, «Tout compte fait» est la seule émission conso qui propose des solutions collaboratives, accessibles et engagées au plus proche de la consommation des Français… Est-ce la raison de votre longévité ?

Stéphane MARTIN

Nous sommes un magazine fondamentalement conso qui a pour ambition de guider le consommateur dans ses choix sur l’alimentation, l’équipement de la maison, l’immobilier, et plein d’autres sujets. Tout en étant proche de la préoccupation des Français, nous les aidons à gérer au mieux leur budget, dans une optique de consommation respectueuse de l’environnement, et de découverte des nouvelles manières de consommer. Ce sont des choix de consommation qui réduisent l’empreinte CO2, les déchets, et qui vont dans le sens d’une amélioration de la santé. Notre ADN, c’est le traitement de la consommation qui prend en considération le budget de chacun, et les problématiques de pouvoir d’achat avec ce prisme responsable.

media+

Comment rendre la consommation attractive et concernante en TV ?

Stéphane MARTIN

En enquêtant notamment sur des grands acteurs de la consommation et de l’économie. Parmi les prochaines enquêtes diffusées samedi 24 octobre : «Faut-il boycotter Booking ?» ou encore «Vols low cost : atterrissage forcé ?». Derrière ce qui semble très pratique sur ces sites de réservation avec la multiplicité des offres, il y a des pièges pour les consommateurs. Les meilleurs tarifs ne sont pas forcément sur Booking. Et derrière ces grosses machines, il y a aussi des fonctionnements à connaître concernant les conditions faites aux hôteliers. Nous voulons éclairer le consommateur, et qu’il fasse les bons choix pour son porte-monnaie.

media+

En six saisons, le traitement éditorial et artistique de votre magazine a-t-il évolué ?

Stéphane MARTIN

Sur le fond, nous avons pris un virage de plus en plus responsable. Au départ, nous étions dans la découverte de nouveaux modes de consommation liés à l’émergence du e-commerce. Au fil du temps, nous avons produit un Prime Time autour du bio qui nous a convaincus d’avoir un regard plus aigu et plus militant sur la responsabilité de notre consommation. Sur la forme, le magazine est toujours présenté par Julian Bugier et nous tentons de sortir des codes classiques des magazines conso. Sur l’audience, nous ne cessons de progresser. Samedi 17 octobre, 1,6 million de téléspectateurs étaient au rendez-vous sur «l’isolation à 1€» et les «vélos électriques». Deux semaines plus tôt, 1,7 million de curieux étaient devant notre enquête sur Lidl qui est devenu un phénomène. Il y a peu de magazines d’information qui progressent autant que nous. L’année dernière, nous avions fait +15% d’audience. 

media+

Pourquoi ça cartonne autant ? Quelle est votre analyse ? 

Stéphane MARTIN

On répond à une vraie demande. Les Français sont aujourd’hui sous la contrainte de leur pouvoir d’achat et de leur budget. Un des premiers critères, c’est le prix, dans tous les domaines de la consommation. Les gens sont de plus en plus sensibles à la qualité environnementale et responsable de ce qu’ils consomment. C’est tous le sens de nos enquêtes. Nous savons être proches des gens.

media+

Derrière cela, Enibas Productions a-t-elle l’intention de développer des Prime Time autour de l’écologie et de l’agriculture pour France Télévisions ?

Stéphane MARTIN

Oui, tout-à-fait ! Nous travaillons actuellement sur divers projets autour de la consommation responsable et de l’agriculture. C’est notre ADN, notre savoir-faire, et nous voulons aller plus loin dans ce domaine.