Sharp ne va pouvoir atteindre ses objectifs en raison de la baisse du yen

97

Le spécialiste japonais des écrans à cristaux liquides, Sharp, a lancé lundi un avertissement sur ses résultats annuels, expliquant qu’il ne parviendrait pas à atteindre ses objectifs en raison de la forte baisse du yen et d’une concurrence intense dans les téléviseurs. A la Bourse de Tokyo, le titre chutait de 9,13% à 229 yens dans les premiers échanges, avant de revenir autour de 240 yens (-4,76%). Fin octobre, le groupe avait maintenu sa prévision de bénéfice net pour l’exercice 2014-2015 (clos fin mars) à 30 milliards de yens (206 millions d’euros, +160% sur un an), après avoir renoué avec les profits au premier semestre. Il tablait par ailleurs sur un gain d’exploitation de 100 milliards (-7,9%) et un chiffre d’affaires de 2.900 milliards (-0,9%). Sharp n’a pas donné de nouveaux chiffres, mais selon le quotidien économique Nikkei, il devrait au final enregistrer une perte nette de «plusieurs dizaines de milliards de yens» et annoncer un nouveau plan de restructuration d’ici au printemps. Dans un communiqué, la firme a mis en avant l’impact de «l’évolution rapide du taux de change sur sa rentabilité au sein de l’archipel» et «un vif environnement concurrentiel dans l’activité des écrans LCD».