Sous-titrage des émissions: l’Unisda satisfaite malgré quelques réserves

    115

    L’Union nationale pour l’insertion sociale du déficient auditif (Unisda) s’est félicitée mercredi dans un communiqué que l’information télévisée soit désormais davantage accessible aux personnes sourdes ou malentendantes, tout en émettant des réserves. «Désormais, à 13h00 et à 20h00, 7 jours sur 7, trois chaînes nationales proposent des journaux télévisés sous-titrés en temps réel: TF1, France 2 et M6», se félicite l’Unisda. «Le dimanche midi, ce sont les émissions politiques de M6 et de Canal +, diffusées à la même heure, qui sont sous-titrées et ainsi en concurrence. L’ensemble des programmes liés aux élections sont accessibles sur TF1, France 2, France 3, France 5, M6 et Canal+», souligne l’Unisda qui fait part de «quelques regrets». «Toutes les émissions liées à la campagne électorale et à la politique en général ne sont pas encore accessibles alors que rien ne s’y opposait», relève-t-elle, citant notamment «Sept à huit» sur TF1, «Un dimanche de campagne» sur France 2, le 19/20 de France 3, «Arrêt sur images» sur France 5, «66 minutes» sur M6, les «Guignols» de Canal +. L’Unisda estime par ailleurs que «le recours à la langue des signes française, langue pourtant privilégiée par bon nombre de personnes sourdes, reste à un niveau quasiment nul». En janvier, l’Unisda avait réclamé un meilleur accès des sourds ou malentendants aux programmes télévisés, en particulier en cette période de campagne électorale. A l’automne 2006, le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) avait demandé aux chaînes hertziennes de favoriser l’accès des malentendants aux grandes émissions politiques pendant la campagne.