Sud Radio déboutée d’une demande d’expertise judiciaire sur les audiences de Médiamétrie

225

Le tribunal de commerce de Nanterre a débouté mercredi Sud Radio d’une demande d’expertise judiciaire sur les audiences de Médiamétrie, la radio se plaignant de ne pas être mesurée à son juste niveau, selon le jugement. «Si Sud Radio est bien fondée de s’interroger sur la cause exacte de la baisse de ses résultats d’audience», indique le tribunal, «cette baisse d’audience ne l’autorise pas à remettre en cause de façon générale la méthodologie employée par Médiamétrie et la fiabilité des résultats». Contacté mercredi, le PDG de Fiducial Médias, Didier Maïsto, a simplement indiqué qu’il comptait faire appel de cette décision. La radio, rachetée en 2013 par le groupe Fiducial (éditeur du magazine Lyon Capitale), a de grandes ambitions nationales mais son audience n’apparaît pas dans les classements de Médiamétrie, car elle ne dépasse pas les 1% de cette mesure pourtant essentielle pour déterminer le tarif des spots publicitaires qu’elle diffuse. Elle estimait son préjudice à plus de 23 millions d’euros, soit environ dix fois son c.a..Le tribunal ajoute dans sa décision que les réclamations de Sud Radio relèvent «des seules procédures spécifiques que la profession a elle-même mises en place», soit le Comité Radio de Médiamétrie et le Centre d’Etudes des Supports de Publicité (CESP), et non du tribunal. Il a également souligné le «caractère manifestement disproportionné» des mesures d’expertises demandées par la radio. Médiamétrie s’est félicité dans un communiqué de cette décision et étudie désormais l’opportunité d’engager des poursuites contre Sud Radio, qui selon l’institut, «n’a eu de cesse, dans les supports du groupe Fiducial en particulier et plus généralement dans les médias, de dénigrer la mesure d’audience». «Face à ce comportement, Médiamétrie, dans l’intérêt général du marché de la radio, engagera toutes les actions judiciaires à sa disposition pour faire valoir ses droits», souligne la direction de l’institut. La radio toulousaine Sud Radio a déménagé à Paris à la rentrée et recruté des personnalités comme Natacha Polony, Brigitte Lahaie, Henri Guaino, André Bercoff ou Patrick Roger, ancien rédacteur en chef de la matinale de France Inter.