Thaïlande: la Cour suprême ordonne la réhabilitation de la plage de Maya Bay, immortalisée dans le film «La Plage» avec Leonardo Di Caprio

85

La Cour suprême thaïlandaise a ordonné mardi la réhabilitation de la plage de Maya Bay, immortalisée dans le film «La Plage» avec Leonardo Di Caprio, par l’organisme national en charge des forêts, point final d’une saga judiciaire qui a duré plus de 20 ans. Les autorités de la province de Krabi (sud), où a été tourné en partie le long-métrage, réclamaient 100 millions de bahts (environ 3 millions d’euros) pour les modifications apportées au site naturel protégé. Leur plainte, déposée en 1999, accusait notamment les agences gouvernementales thaïlandaises et la 20th Century Fox d’avoir détruit la flore existante en plantant plusieurs cocotiers, censés rendre l’endroit plus «tropical» pour les caméras. La société de production américaine a assuré de son côté avoir laissé la plage dans son état d’origine et qu’elle l’avait même débarrassée de plusieurs tonnes de déchets. Après un long feuilleton judiciaire, porté par des militants écologistes, la Cour suprême thaïlandaise a maintenu une décision rendue par un tribunal civil rendant l’organisme national en charge des forêts responsable de la réhabilitation du site. Celui-ci a 30 jours pour mettre en place un plan de restauration. Le film de Danny Boyle sorti en 2000, une adaptation du roman d’Alex Garland, a fait exploser la fréquentation touristique de Maya Bay, sur l’île de Koh Phi Phi Ley près de Phuket. Jusqu’à 6.000 personnes par jour ont déferlé sur l’étroite plage longue de 250 mètres. Cette notoriété a conduit à une catastrophe écologique, entre érosion sévère et coraux endommagés, conduisant à la fermeture du site aux visiteurs en 2018. Il a rouvert en janvier 2022 avec une jauge limitée.