Thaïlande: la junte prend le contrôle d’une chaîne TV sans cesser la poursuite de ses émissions

    171

    Le gouvernement installé par les putschistes en Thaïlande a pris le contrôle mercredi de la seule chaîne de télévision privée du pays pour n’avoir pas payé 2,8 milliards de dollars d’amendes, mais a autorisé la poursuite de ses émissions. Les autorités avaient menacé la veille de suspendre les programmes de iTV, suscitant des réactions indignées parmi les quelque 1 000 employés de la chaîne, la troisième en terme d’audience et qui était autrefois contrôlée par une entreprise de l’ex-Premier ministre Thaksin Shinawatra renversé en septembre. Le Conseil d’Etat, qui regroupe des conseillers juridiques représentant les autorités, a estimé que le Département des relations publiques du gouvernement était en mesure de devenir l’opérateur de iTV, sans avoir à cesser ses émissions. iTV (independent TV) opérera sous un nouveau nom, TiTV (Thailand independent Television), à partir de jeudi minuit, a précisé un haut responsable gouvernemental. Des organisations de défense de la liberté de la presse se sont inquiétées des risques pesant sur l’indépendance des journalistes, alors que les autres grandes chaînes de télévision thaïlandaises sont déjà totalement contrôlées par l’armée et le gouvernement intérimaire issu du putsch. «Nous craignons que le remaniement d’iTV ait une influence néfaste sur la ligne éditoriale», a affirmé Reporters sans frontières en rappelant que la chaîne satellitaire People’s Television (PTV), qui devait commencer ses émissions le 1er mars, était toujours bloquée par la junte. PTV est considérée comme proche de l’ancien parti au pouvoir.