«Titeuf» en 3D et pour la première fois au cinéma à partir de mercredi

464

Son créateur en rêvait, c’est chose faite : la première version cinématographique de Titeuf, petit garçon à la houppette blonde, héros de la BD éponyme de Philippe Chapuis alias Zep, sort mercredi en 3D dans les salles. Ancré dans son époque, vif et plein d’humour, Titeuf est entouré de ses amis et de ses parents. Il continue de s’interroger sur l’école, les réactions étranges des adultes et bien sûr les filles… mais catastrophe, celle dont il est amoureux, Nadia, fête son anniversaire et il n’est pas invité. Le cinéma, tout en maintenant le double niveau des albums – la vie d’enfant de Titeuf et le monde des adultes autour de lui – s’autorise une plongée délirante dans ses rêves qui vont le faire voyager brièvement de la préhistoire au Far West, où il fait quelques rencontres pittoresques dont celle d’un cow-boy sous les traits et avec la voix de Johnny Hallyday. Zep, qui a écrit et réalisé le film, a su s’entourer d’autres personnalités de la chanson et du cinéma français: Bénabar, Jean-Jacques Goldman, Francis Cabrel, Alain Souchon pour la musique. Zep dit avoir écrit le scénario «assez rapidement» parce que l’histoire était «en lui par petits bouts», mais avoir fourni «un travail d’écriture beaucoup plus important que pour la BD, tenant compte des codes narratifs propres au cinéma».