Trois questions à… François Pélissier, directeur adjoint de Wat.tv

    185

    Gillette lance une opération publicitaire pour faire participer les internautes de wat.tv. Le gagnant verra passer sa vidéo le 1er janvier en prime time juste avant le spot officiel du nouveau rasoir. Cette nouvelle forme de publicité mérite bien un coup de projecteur sur le site de ce concours.

    média+ : Pourriez-vous présenter le site wat.tv ?

    François Pélissier : Wat.tv est un site internet communautaire et participatif lancé le 28 juin. C’est une filiale qui appartient entièrement à TF1. Ça permet d’ouvrir des espaces personnels pour exposer de la vidéo, mais aussi du son et des photos, contrairement à Youtube. Par ailleurs, on a une émission de 15 à 20 minutes, le vendredi en quatrième partie de soirée constituée de 4 à 5 produits repérés sur le site : des courts métrages, des concerts, des reportages des voyages, du sport. L’émission est consultable le lendemain sur le site wat.tv. Par rapport aux concurrents, nous avons aussi un aspect plus communautaire. Nous avons mis en place des outils permettant aux internautes d’interagir entre eux autour de contenus. Toute personne peut s’inscrire librement et gratuite pour les exposer à une audience. A la base on l’a lancé pour renforcer le groupe sur internet et créer un média pour les jeunes, ce qui manquait dans le groupe. Mais, il y a aussi un côté laboratoire expérimental de contenus : on peut découvrir de nouveaux réalisateurs, musiciens ou acteurs.

    média+ : Comment êtes-vous financés ?

    François Pélissier : Nous sommes un média gratuit. Notre modèle économique est donc fondé sur la publicité. La régie publicitaire de TF1, en charge de la commercialisation du site, en parlerait mieux que moi. En premier lieu, il y a les bannières présentes sur toutes les pages du site wat. Nous allons aussi mettre de la publicité en amont des contenus diffusés sur le site. On reversera une partie des recettes en fonction de l’audience. Enfin, on se rend compte que des marques, des annonceurs souhaitent de plus en plus interagir avec leurs consommateurs à travers des sites communautaires. C’est l’ambition que s’est fixé Procter and Gamble avec le lancement du nouveau rasoir «Gillette». Il y a une campagne de pub prévue à partir du 1er janvier 2007 sur les chaînes. En attendant,ils ont mis en place une opération publicitaire faisant participer les internautes à la campagne : avant le lancement du spot en prime time, il y aura un petit film de 20 secondes sélectionnés parmi tous les participants au concours. Le concours s’est achevé depuis hier.

    média+ : Wat.tv ressemble à un lieu d’exposition d’artistes…

    François Pélissier : C’est un outil pour faire passer des contenus qui ne trouvent pas leur place sur un média classique. C’est aussi le cas pour les courts métrages et les films d’animations, et même des longs métrages. Ils se servent des plateformes communautaires comme d’un espace de promotion. Wat.tv est ainsi partenaire d’un jeu concours hébergé sur le site de Jean-Pierre Mocky «www.cettefoisjeflingue.com». On met en avant les contenus artistiques, mais, il y a aussi des jeunes qui se filment dans leur soirée ou sur une mobilette. Ils se servent de ces outils audiovisuels pour exposer leur passion. On est pas dans un registre pro ou semi pro. Ensuite ce que les gens décident de mettre sur le site ça ne nous regarde pas. Notre objectif est de ramener le plus de monde possible. Tous les groupes amateurs qui cherchent des maisons de disques y trouvent un moyen de s’exposer.