UE: la Commission veut améliorer la concurrence dans les télécoms

    156

    La Commission européenne a proposé jeudi un paquet de réformes pour améliorer la concurrence dans les télécommunications, notamment en créant une autorité européenne pour ce marché. La Commission entend s’attaquer à «la fragmentation du marché européen des télécommunications, qui prive les consommateurs européens des bénéfices de la concurrence transfrontalière», selon la commissaire en charge de ce secteur, la Luxembourgeoise Viviane Reding, citée dans un communiqué. Une autorité européenne des marchés des télécommunications permettrait de «garantir que les services de communication importants bénéficient d’une régulation plus uniforme dans les 27 Etats membres», selon le communiqué. Cela concerne par exemple l’accès Internet à haut débit, la téléphonie mobile à bord des avions et des bateaux. «Les télécommunications sont un domaine où le marché unique peut apporter des résultats concrets à tous les citoyens, sous la forme d’un choix accru et de prix plus bas, tant pour la téléphonie mobile que pour les connexions Internet à haut débit», a commenté le président de la Commission, José Manuel Barroso. Mais cela n’est possible que «à condition que l’Europe garantisse une concurrence effective et des règles identiques pour tous», a-t-il noté. «Les ondes radio ne connaissent pas de frontières. Et le protocole Internet n’a pas de nationalité». Une autre proposition très controversée est la «séparation fonctionnelle»: Bruxelles propose d’obliger certains opérateurs historiques à isoler la gestion de leurs réseaux dans une division indépendante afin de garantir un accès plus égalitaire pour les concurrents. «Les opérateurs historiques continuent à contrôler des segments cruciaux des marchés, ce qui limite la liberté de choix des consommateurs», s’est justifiée Viviane Reding.