Une association de victimes demande l’interdiction de «Notable donc coupable»

    217

    Stop à l’oubli, l’association de familles de victimes de l’affaire Alègre, qui a sollicité une audience au ministère de la Justice, va demander l’interdiction de diffusion de la fiction «Notable donc coupable» s’inspirant de l’affaire Alègre-Baudis, a-t-on appris jeudi auprès de l’association.