USA: moins de prix Pulitzer que d’habitude pour le «New York Times»

202

Le «New York Times» a remporté lundi deux prix Pulitzer, moins que les années précédentes, et le «Los Angeles Times» en a eu deux, selon le palmarès des célèbres récompenses remises lundi à l’Université Columbia de New York. Le Pulitzer n’a pas été attribué cette année dans la catégorie «Breaking news» (actualité chaude). Les sites d’informations en ligne sont absents à l’exception de ProPublica, dont deux reporters, Jesse Eisinger et Jake Bernstein, sont récompensés dans la catégorie «reportage national». Le «New York Times», traditionnellement un des grands gagnants, avait remporté trois Pulitzer en 2010 et cinq en 2009. Il en a reçu deux en 2011, qui vont, l’un aux journalistes Clifford Levy et Ellen Barry dans la catégorie «reportage international», et l’autre à David Leonhardt dans la catégorie «commentaire». Le «Washington Post», qui avait réussi l’an dernier à battre le quotidien new-yorkais avec quatre récompenses, n’en n’a qu’une en 2011, attribuée aux photographes Carol Guzy, Nikki Kahn et Ricky Carioti dans la catégorie «photo d’actualité». Les journaux de province ne sont pas oubliés. Le «Los Angeles Times» remporte le prestigieux prix dans la catégorie «service public», très convoitée, et pour la «photo magazine». Le Saratosa Herald-Tribune gagne dans la catégorie «journalisme d’enquête», et plusieurs reporters du Milwaukee Journal Sentinel sont récompensés dans la catégorie «vulgarisation». Amy Ellis Nutt du Star-Ledger de Newark (New Jersey, nord-est) s’est distinguée dans la catégorie «magazine». Mike Keefe du Denver Post gagne dans la catégorie «dessin de presse».