USA: proposition de loi pour faciliter les poursuites contre Assange

    119

    Des sénateurs américains républicains et indépendant ont annoncé jeudi qu’ils avaient déposé une proposition de loi pour faciliter les recours juridiques contre WikiLeaks et son fondateur Julian Assange, que les Etats-Unis veulent traîner devant les tribunaux.
    La proposition de loi, présentée par les républicains John Ensign et Scott Brown, et le sénateur indépendant Joe Liebermann, a pour but de «rendre illégale la publication des noms d’informateurs des services de renseignement américains», ont-ils expliqué dans un communiqué. Ils n’ont pas précisé en revanche si la nouvelle règle s’appliquerait également aux médias américains traditionnels qui relayent les révélations faites par le site Wikileaks.
    Le fondateur du site, l’Australien «Julian Assange, et ses complices créent pour nos ennemis une liste de coups à porter», a estimé M. Ensign. «WikiLeaks n’est pas un site d’information et Assange n’est pas un journaliste», a-t-il ajouté. «Nos alliés et sources de renseignement doivent savoir que leurs vies ne seront pas mises en danger par leurs opposants, notre administration doit très clairement dire que révéler leurs identités ne sera pas toléré», a renchéri M.Liebermann. Intitulée «bouclier», la nouvelle loi doit ajouter un paragraphe sur la protection de l’identité des informateurs à la loi punissant l’espionnage.