Vincent Meslet, Directeur du pôle fiction de France 2 et France 3

    183

    Avec 262 millions d’euros au service de l’innovation, France Télévisions a l’intention d’intensifier sa politique de fictions françaises en diversifiant les genres. Dans le cadre du Festival de la Fiction TV de La Rochelle, média+ s’est entretenu avec Vincent Meslet, Directeur du pôle fiction de France 2 et France 3.

    média+ : Quelle stratégie de fictions allez-vous mettre en place dans les prochains mois ?

    Vincent Meslet : France Télévisions est devenu le leader de la fiction française. Nous représentons 49% des investissements en France. Nous nous sommes déjà engagés à réinjecter 30 millions d’euros supplémentaires d’ici 2012. Nous avons la volonté de nous différencier. La fiction française souffrait de son côté interchangeable d’une chaîne à l’autre. Il fallait diversifier à la fois les formats et les thématiques.

    média+ : A quoi ressembleront les futures soirées fictions de France Télévisions ?

    Vincent Meslet : L’idée majeure pour les prochaines années est d’augmenter fortement la diffusion de fictions françaises. Ainsi, il y aura plus d’inédits en 1ère partie de soirée avec une réorientation de l’offre vers le contemporain. Il y aura d’ailleurs une ouverture sur le format 26′, une politique de séries de 52’et nous allons également favoriser les formats exceptionnels de 120′.

    média+ : Quel sera votre prochain cheval de bataille? De nouveaux feuilletons quotidiens ?

    Vincent Meslet : L’étude d’un feuilleton quotidien classique et saisonnier pour France 2 est en cours. Nous avons d’autre part la volonté de développer la fiction en dehors du Prime Time.

    média+ : Quelles seront les conséquences de la création d’une direction unique de la fiction pour France Télévisions sur les relations diffuseurs/producteurs ?

    Vincent Meslet : L’unité commune a pour objectif de diversifier l’offre et les points de contacts entre diffuseurs et producteurs. Nous essayons d’avoir une stratégie qui permette une véritable multiplication des ouvertures.

    média+ : En 2004, vous étiez le chef de projet de «Plus belle la Vie» et 5 ans plus tard les relations avec les producteurs ne sont plus au beau fixe. Qu’en pensez-vous ?

    Vincent Meslet : Les négociations avec le producteur de «Plus belle la Vie» sont en cours. J’espère que nous sommes proches d’un accord…

    … Il est important d’être dans une ambiance de partenariat entre diffuseur et producteur et certainement pas dans un rapport de force.

    média+ : Quelles fictions ne doit-on pas manquer prochainement sur France 2 ?

    Vincent Meslet : Pour France 2, la case du vendredi soir permettra aux téléspectateurs de découvrir des films comme «Cartouche» (2X90′) ou encore «Châteaubriand» (120′). En terme d’Histoire, vous pourrez découvrir «Le roi, l’écureuil et la couleuvre» (2X100′) et «Les faux-monnayeur» (120′). En outre, le mercredi nous aurons du polar et des films de société avec, entre autres, «Un viol» (90′), «Le chasseur» (6X52′), «Mourir d’aimer» (90′), «Douce France» (2X90′), «Notre Dame des Barjots» (90′)…

    média+ : France 3 n’est pas en reste…

    Vincent Meslet : Sur France 3, nous prévoyons le jeudi soir la saison 2 du «Village français» (6X52′), «La saison des immortelles» (90′), «La maîtresse du Président» (90′), «Beauregard» (2X90′)…

    média+ : Quels seront les grand thèmes des fictions abordées en Prime Time ?

    Vincent Meslet : Nous avons proposé 5 lignes éditoriales différentes pour les 1ères parties de soirée. Vous retrouverez ainsi des thèmes comme la culture d’hier et d’aujourd’hui, le polar contemporain, les personnages contemporains, les histoires d’hier, d’aujourd’hui et de demain (films d’anticipation), sans oublier la fiction de divertissement (aventures, évasion).

    média+ : La sitcom humoristique pourrait-elle revenir sur France Télévisions ?

    Vincent Meslet : Les comédies de 26′ devraient effectivement avoir leur place sur les antennes de France Télévisions.