Virgin Media en hausse sur des rumeurs de rachat par des fonds

    257

    L’action du groupe de téléphonie et d’Internet Virgin Media était en forte hausse lundi à la Bourse de New York, après des rumeurs dans la presse britannique indiquant qu’un consortium de fonds s’intéresserait au câblo-opérateur, anciennement NTL/Telewest. Vers 15h30 GMT, l’action Virgin Media bondissait de 6,32% à 26,40 dollars sur la Bourse électronique Nasdaq. L’hebdomadaire «The Observer», édition dominicale du Guardian, a rapporté dimanche que le fonds américain Providence Equity Partners, qui avait déjà approché Virgin l’été dernier, s’apprêterait à revenir à la charge, en association avec les fonds Blackstone, KKR et Cinven, pour proposer environ 15 milliards de dollars. «L’intérêt de Providence Equity Partners s’est ranimé» en raison des récentes difficultés rencontrées par Virgin Media, note le site d’analyse financière Briefing.com. Le groupe, issu l’an dernier du mariage de NTL/Telewest et de Virgin Mobile, est le seul à proposer une offre dite «quadruple play» -téléphone fixe, mobile, Internet, télévision- au Royaume-Uni et, a perdu des clients au 1er trimestre. La perte de clients est liée à un désaccord sur des tarifs entre Virgin Media et le bouquet satellite BSkyB, entraînant le retrait de 4 chaînes de base de l’offre télévision de Virgin Media, rappelle Briefing.com. Le fonds Providence souhaite profiter de cette faiblesse actuelle. Le prix qui serait proposé, 24 dollars par action, serait d’ailleurs inférieur aux 31 dollars par action de l’offre de l’été dernier. Par ailleurs, l’offre aurait plus de chances d’aboutir cette fois-ci car un gros actionnaire de Virgin Media, Bill Huff, qui s’était opposé à une vente l’été dernier, a depuis réduit sa part à quelque 5% dans Virgin Media. Parallèlement, un autre gros actionnaire, Franklin Mutual Advisers, qui possède 9,4% du capital, pourrait être favorable à un rachat, selon The Observer. Richard Branson, le fondateur de Virgin et premier actionnaire de Virgin Media avec 10%, aurait aussi son mot à dire. Selon une source interrogée par «The Observer», «il attend de voir la couleur de l’argent avant de se décider» Virgin Media, malgré des prix compétitifs et une campagne de publicité de 40 millions d’euros avec en vedette l’actrice Uma Thurman, a du mal à décoller. Le groupe a accusé une perte d’exploitation de 22 millions d’euros au premier trimestre.