X. GANDON (Groupe TF1) : «TMC signe les plus fortes progressions du PAF en 1 an sur les cibles publicitaires»

191

Impulsée depuis la rentrée, la stratégie multi-chaîne et digitale du Groupe TF1 (TF1, TMC, NT1, HD1) lui permet de se positionner comme l’offre leader de télévision en France avec un mois de novembre record à 28,6% de part d’audience sur les 4 ans et plus et 34,2% sur les femmes de moins de 50 ans. Les détails avec Xavier GANDON, Directeur des antennes du Groupe TF1 qui explique cette logique de complémentarité.

média+ : TF1 leader et en hausse, creuse l’écart avec son 1er challenger. La chaîne repart-elle à l’offensive ?

Xavier GANDON : Au-delà de TF1, c’est le groupe qui repart à l’offensive. On assume notre statut de leader en conquête. Sur l’ensemble des chaînes du groupe, on affiche en novembre une part d’audience de 28,6% sur l’ensemble du public. Il s’agit d’un record annuel sur cet indicateur. Cette progression est encore plus importante sur les cibles publicitaires : 34,2% sur les femmes de moins de 50 ans responsables des achats. Il faut revenir en 2007 pour trouver une performance de ce niveau. Cela valide la stratégie de Gilles Pelisson qui est de mettre en place un groupe de télévision leader et conquérant avec une gamme de chaînes à l’identité renforcée, à l’offre développée et qui existe de manière à la fois plus forte et complémentaire à chaque moment de la journée. Par la même occasion, on essaie de maximiser la circulation des contenus sur l’ensemble de nos antennes.

média+ : Cette stratégie multi-chaîne vise-t-elle à faire oublier l’inexorable baisse d’audience de TF1 ces dernières années ?

Xavier GANDON : Je m‘inscris en faux contre cette idée. En comparaison, entre avril-juin et la rentrée, TF1 est stable sur les 4+. On signe d’ailleurs une progression sur les cibles publicitaires. La progression d’audience des chaînes de la TNT ne se fait pas aux dépens de TF1. Nous avons une offre de télévision incomparable. Toutes les chaînes de France, et même d’Europe nous envient. TF1 a la capacité de créer l’événement quasiment tous les soirs. On a creusé l’écart avec notre 1er challenger (France 2, ndlr) et on enregistre au moins deux fois plus d’audience que notre principal concurrent commercial (M6, ndlr).

média+ : Après «5 à 7 avec Arthur» et «19H Live», prévoyez-vous de nouvelles tentatives sur l’Access ?

Xavier GANDON : Oui, nous prévoyons des nouveautés en 2017. A ce titre, on travaille sur notre offre de programmes de narration. On a bien vu que la programmation de «Bienvenue à l’hôtel» à 19h permettait d’enregistrer 3 millions de téléspectateurs, 18% de pda et nous plaçait leader sur la cible commerciale. En parallèle, des pilotes de jeux ont été tournés en vue d’alterner avec «Money Drop».

média+ : Lancer des nouveautés, c’est devenu très laborieux…

Xavier GANDON : On sait que la télévision est un média d’habitude. Les nouveautés d’aujourd’hui sont les succès de demain. Nous allons poursuivre dans cette voie. Il faut doser savamment les formats qu’on a plaisir à retrouver et les innovations. Au 1er semestre 2017, il y aura donc de nouveaux programmes sur l’antenne de TF1. Quand on voit le succès de «Quotidien» sur TMC, on se dit qu’il est possible d’installer des marques. «Ninja Warrior» a été un grand succès cet été, tout comme la série «Munch» lancée lundi dernier. La fiction quotidienne fait aussi partie des choses que l’on étudie.   

média+ : TMC, 1ère chaîne de la TNT. Le lifting est réussi. Merci Yann Barthès ?

Xavier GANDON : C’est sûr ! Merci Yann Barthès et Laurent Bon. Le nouveau TMC est porté de manière très forte par «Quotidien» qui est un vrai succès. L’objectif était de doubler la case en 1 an, l’émission l’a quadruplée en 3 mois. Autre fait marquant, l’ensemble de la grille progresse. La structure de public de TMC a fortement évolué sur les cibles jeunes, 25-49 ans et CSP+. On enregistre des progressions d’audience spectaculaires, au-dessus de 50%. On capte un nouveau public qui ne la regardait pas forcément la chaîne jusqu’à présent. TMC signe ainsi les plus fortes progressions du PAF en un an (vs novembre 2015) sur les cibles publicitaires, et nous creusons l’écart avec notre 1er challenger (C8, ndlr).

média+ : Sur NT1, les efforts sont-ils concentrés en Access et en Prime ?

Xavier GANDON : La rentrée de NT1 est assez remarquable. On est au-dessus de 4% sur les FRDA sur septembre, octobre et novembre, devant W9. Ça n’était jamais arrivé. Cela démontre une montée en puissance de la chaîne portée par une bonne saison de «Secret Story». La saison 11 est toujours en discussions avec Endemol.

média+ : HD1 signe la plus forte progression sur les individus du PAF en un an à +0,8 pt. Voulez-vous en faire autre chose qu’un robinet à rediffusions ?

Xavier GANDON : HD1 est la chaîne dédiée aux fictions. On propose à la fois du premium et le meilleur des séries à revoir. C’est un genre que l’on affectionne au sein du groupe. L’ambition était de lancer un feuilleton quotidien. C’est chose faite depuis lundi dernier avec «Mission Evelyne», une série de 5’ portée par le duo comique Éric et Quentin. Avec ces derniers, on travaille aussi sur des Prime de créations originales pour TMC en 2017.